Affiche du film "Blade Runner 2049"

Blade Runner 2049 (2017)

En 2049, la sociĂ©tĂ© est fragilisĂ©e par les nombreuses tensions entre les humains et leurs esclaves crĂ©Ă©s par bioingĂ©nierie. L’officier K est un Blade Runner : il fait partie d’une force d’intervention d’élite chargĂ©e de trouver et d’éliminer ceux qui n’obĂ©issent pas aux ordres des humains. Lorsqu’il dĂ©couvre un secret enfoui depuis longtemps et capable de changer le monde, les plus hautes instances dĂ©cident que c’est Ă  son tour d’ĂȘtre traquĂ© et Ă©liminĂ©.

Lire la critique →
Affiche du film "Suicide Squad"

Suicide Squad (2016)

C’est tellement jouissif d’ĂȘtre un salopard ! Face Ă  une menace aussi Ă©nigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller rĂ©unit une armada de crapules de la pire espĂšce. ArmĂ©s jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-MĂ©chants s’embarquent alors pour une mission-suicide. Jusqu’au moment oĂč ils comprennent qu’ils ont Ă©tĂ© sacrifiĂ©s. Vont-ils accepter leur sort ou se rebeller ?

Lire la critique →

Mr Nobody (2009)

En 2092, Nemo Nobody, ĂągĂ© de 118 ans, est le dernier mortel vivant dans un monde d’immortels. Il est interrogĂ© sur son passĂ© et se retrouve sous les soins du docteur Feldheim, qui veut l’aider Ă  mettre de l’ordre dans ses souvenirs brouillĂ©s. ProfondĂ©ment marquĂ© par le divorce de ses parents et par ses Ă©checs sentimentaux, le vieillard a des trous de mĂ©moire et son tĂ©moignage est constituĂ© d’épisodes contradictoires de son enfance, de ses amours et de sa vie conjugale. Nemo Nobody se remĂ©more Ă  travers diffĂ©rents flashbacks ses diffĂ©rentes vies dans des espaces-temps diffĂ©rents. Il imagine alors douze vies parallĂšles dont chacune est caractĂ©risĂ©e par une Ă©pouse diffĂ©rente. Les variations de cette arborescence s’en tiennent parfois Ă  trĂšs peu de choses, soit une illustration de l’effet papillon. Nemo livre par intermittence au spectateur quelques rĂ©flexions sur l’espace-temps, notamment le Big Crunch.

Lire la critique →
Affiche du film "Requiem for a Dream"

Requiem for a dream (2000)

Harry Goldfarb est un junkie. Il passe ses journĂ©es en compagnie de sa petite amie Marion et son copain Tyrone. Ensemble, ils s’inventent un paradis artificiel. En quĂȘte d’une vie meilleure, le trio est entraĂźnĂ© dans une spirale infernale qui les enfonce toujours un peu plus dans l’angoisse et le dĂ©sespoir.La mĂšre d’Harry, Sara, souffre d’une autre forme d’addiction, la tĂ©lĂ©vision. Juive, fantasque et veuve depuis des annĂ©es, elle vit seule Ă  Coney Island et nourrit dans le secret l’espoir de participer un jour Ă  son Ă©mission prĂ©fĂ©rĂ©e. Afin de satisfaire aux canons esthĂ©tiques de la tĂ©lĂ©vision, elle s’astreint Ă  un rĂ©gime draconien. Un jour, elle le sait, elle passera de l’autre cĂŽtĂ© de l’Ă©cran.

Lire la critique →