Archives

Deepwater (2016) – 6.5/10



Deepwater

Réalisé par Peter Berg

Avec Mark Wahlberg, Kurt Russell, John Malkovich
Pays:   États-Unis
Genres : Thriller, Drame, Action
Durée : 1 h 47 min
Année de production : 2016
6.5/10

S’inspirant de la plus grande catastrophe pétrolière des États-Unis, Deepwater est un véritable témoignage de la bêtise humaine et des décisions irresponsables motivées par le profit. Malheureusement, le film ne se focalisera jamais sur les conséquences écologiques désastreuses pour notre pauvre planète bleue avec le déversement de plus de 500 millions de litres de pétrole dans l’océan durant plusieurs mois, oubliant ainsi de rendre l’œuvre encore plus percutante.

L’approche du film est centrée sur les origines de cette fulgurante catastrophe, histoire d’animer Peter Berg à réaliser un film bourrin, plus que moralisateur. Même si l’intrigue est un peu longue à se mettre en place, on regrettera un scénario qui cherchera à évincer un peu trop vite les conflits d’intérêts sur la sécurité et les objectifs de production entre BP et les équipes techniques de la plateforme Transocéan. On aurait alors eu droit à un récit plus complet, certainement plus alarmant, sur les causes d’une telle catastrophe. De même pour la suite des événements, dont le semestre d’essais de colmatage de la brèche qui ne sera qu’évoqué dans l’épilogue. Le film avait à offrir beaucoup plus que l’événement du 20 Avril. Travailler à des hautes profondeurs pour tenter d’arrêter le flux de pétrole, que le système de sécurité aurait dû condamner lors de l’incident, avait tout pour satisfaire notre curiosité autour de cet évènement. Ainsi, le film ne serait pas qu’un simple hommage, il aurait pu être, en plus, instructif et didactique (cf. wiki)!

Enfin, on ne va pas réorienter l’intrigue. Le film s’inspire de faits réels, il n’en reste pas moins un film d’action de la fabrique Hollywoodienne dans lequel l’héroïsme et l’humain font parfois surface. En outre, le problème majeur de Deepwater réside dans son rythme. On introduit longuement la plate-forme pétrolière pour ensuite s’embourber dans une salve d’explosions aussi impressionnantes que redondantes. Cependant, cette superproduction est sauvée du naufrage grâce à un bon casting avec de jolies têtes d’affiches tels que John Malkovich, Kurt Russel et Mark Wahlberg. On apprécie aussi d’être pleinement ancré dans l’action face à des hommes qui bravent le risquent au quotidien. L’hommage aux victimes sera rendu grâce à un générique qui nous replace dans une réalité qui fait froid dans le dos avec des images d’archives touchantes sous la tonalité de Gary Clark Jr. et sa composition Take me down.

Tragique accident mis en images par Peter Berg. Le spectacle est bien présent, l’hommage est (presque) touchant mais l’analyse autour des conséquences pour notre planète est trop vite oubliée. Il y avait beaucoup à dire mais le réalisateur préfère livrer un gros blockbuster que de s’attirer les foudres en jouant sur le politiquement incorrecte. Dommage, car  cette prise de risque aurait permis à l’œuvre d’être plus percutante et incisive pour ne pas se cantonner au simple rang de film catastrophe.

Very bad things (1998) – 8/10



Very Bad Things

Réalisé par Peter Berg

Avec Jon Favreau, Leland Orser, Cameron Diaz
Pays :  États-Unis
Genres : Comédie, Crime, Thriller
Durée : 1 h 41 min
Année de production : 1998
8/10

Toujours un plaisir de revoir cette comédie noire et pour un premier film c’est franchement une réussite.

Partant d’un « petit » dérapage, l’équipe de copain avec en avant Christian Slater qui aura un de ses meilleurs rôles et certainement le plus acerbe, va vite déraper se retrouvant dans un tourbillon infernale. Le décalage entre ce jour heureux qu’entretient la chiante Cameron Diaz qui se fout des autres et qui pensent qu’à son mariage et ce secret de potes qu’il faut tenter d’enfouir à tout pris est réussie.

Ça crie un peu dans tout les sens rendant les situations confuses mais c’est cette manière que Peter Berg met en avant pour rendre cet malheureux accident en un hallucinant jeu de massacre.

La force du film est d’avoir une équipe de cinq potes qui réagissent de façon différente et c’est cette interaction qui nous fait rire. Les comédiens sont tous bons et aucun d’entre eux ne tire la corde vers lui. Entre le psychopathe Slater, le timide Orser, le culpabilisant Piven à la limite de la folie, et le rationnel Stern qui va faire craquer la corde, on se régale de voir que la situation s’aggrave d’heure en heure. Et le clou du spectacle on nous l’offre au mariage et même après. Seul le marié joué par Favreau se laissera entrainer par les deux parties/ambiances (sa femme et ses potes), nous offrant un personnage un peu plus détaché du drame, plus sur la réserve.

Une comédie déjantée, sans temps mort, totalement barrée qui va à fond dans le coté burlesque d’un événement censé être heureux. Vive le mariage!

Battleship (2012) – 5.25/10



Battleship
Réalisé par Peter Berg

Avec Taylor Kitsch, Alexander Skarsgård, Rihanna
Pays :  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction, Thriller
Durée : 2 h 10 min
Année de production : 2012
5.25/10

Ça sent le Michael Bay, ça ressemble à du Michael Bay mais c’est du Peter Berg.

A l’instar de Hancock réalisé par le même réalisateur, Peter Berg nous envoie dans un monde que l’ont connait déjà sans aller à fond dans son concept, ici tout simplement dans un film d’action pur et dur. Ca se veut être parfois parodique avec une bande de vieux qui vont sauver le monde, ca se veut des fois sérieux avec une bonne branlée d’extraterrestre avec des US Navy qui se la joue gros bras mais c’est pas toujours clairement défini.  On est des fois à la limite du jeu vidéo, et encore plus quand on voit le combat à main nu avec l’extraterrestre ou le combat de lancée de bombes. La mise en place du film est pas essentiel, on peut même arriver en retard qu’on comprendrai facilement la suite. L’humour est dispersé à quelques endroits rendant l’invasion extraterrestre bien plus légère.

On regrettera que Liam Neeson ne soit pas plus présent et on notera que Rihanna ne s’en tire pas trop mal pour sa première apparition au cinéma. Bon c’est vrai qu’elle a un rôle anecdotique et surtout qu’on s’en tape royal de sa performance. Après avoir foulé les terres de Mars dans John Carter, Taylor Kitsch nous prouve de nouveau qu’il a l’œil pour jouer des rôles mal écrits, et que son jeu n’est pas toujours rigoureux.

Les effets sont soignés par les petits génies de l’informatique, on prend plaisir à être en mer et voir se faire dégommer du bateau. Après adapter le jeu de la bataille navale c’est aussi intéressant que de le faire avec des Lego, donc le pari est pas trop mal réussi, et c’est quand même toujours plus divertissant de voir ça qu’un mec qui joue au jeu Hasbro au « touché, coulé ». Après faut pas s’attendre à une grande histoire au vu des origines de cette adaptation.

C’est correct pour ceux qui apprécie les « pétarades » au cinéma ou les frustrés qui n’ont pas fait l’armée mais c’est loin d’être glorieux face à d’autres mastodonte du box-office.

Hancock (2008) – 7/10



Hancock
Réalisé par Peter Berg

Avec Will Smith, Charlize Theron, Jason Bateman
Pays :  États-Unis
Genres : Action, Fantastique
Durée : 1 h 32 min
Année de production : 2008
7/10

Film assez court mais amusant et bien foutu. Sans être transcendant surtout sur son histoire on arrive a passer un très bon moment même si ca va pas assez dans son concept décalé et dans la noirceur du personnage. Un film qui modifie les règles habituels de super héros, comme on a pu le voir ses 10 dernières années avec les X-Men et/ou Spiderman.

Les effets spéciaux sont très réussis avec une caméra qui virevolte au rythme de Hancock. Ca démonte bien dans les scènes d’actions. Simple mais efficace.

Charlize Theron est rayonnante dans ce film (et ce n’est pas toujours le cas) et Will Smith s’en sort comme a son habitude haut la main :D

Un bon petit film sympathique d’action-comédie. Sans vraiment casser des briques, le concept de ce super héros dépressif est très original et offre quelques bons moments de rire. Le choix de Will Smith pour incarner Hancock est particulièrement judicieux et sa confrontation Charlize Theron est assez sympa à voir. Un bon film pour une soirée pop corn.