Affiche du film ""

To Rome with love (2012)

To Rome with Love nous fait partir Ă  la dĂ©couverte de la ville Ă©ternelle Ă  travers diffĂ©rentes histoires de personnages, de simples rĂ©sidents ou de visiteurs pour l’étĂ©, mĂȘlant romances, aventures et quiproquos.

Lire la critique →

Blue Jasmine (2013)

Alors qu’elle voit sa vie voler en Ă©clat et son mariage avec Hal, un homme d’affaire fortunĂ©, battre sĂ©rieusement de l’aile, Jasmine quitte son New York raffinĂ© et mondain pour San Francisco et s’installe dans le modeste appartement de sa soeur Ginger afin de remettre de l’ordre dans sa vie.

Lire la critique →

Minuit Ă  Paris (2011)

Un jeune couple d’amĂ©ricains dont le mariage est prĂ©vu Ă  l’automne se rend pour quelques jours Ă  Paris. La magie de la capitale ne tarde pas Ă  opĂ©rer, tout particuliĂšrement sur le jeune homme amoureux de la Ville-lumiĂšre et qui aspire Ă  une autre vie que la sienne.

Lire la critique →

Rose pourpre du Caire (La) (1985)

Cecilia mĂšne une existence morne et tourmentĂ©e. Le cinĂ©ma est son seul refuge et sa seule Ă©vasion. Lors d’une projection, Tom Baxter, le hĂ©ros d’un mĂ©lo la Rose pourpre du Caire sort de l’Ă©cran et l’enlĂšve.

Lire la critique →

Vicky Cristina Barcelona (2008)

Vicky et Cristina, deux jeunes amĂ©ricaines, passent l’Ă©tĂ© en Espagne. Elles font la connaissance d’un artiste flamboyant et de son ex-epouse, une belle femme mais folle. Vicky est fiancĂ©e et sur le point de se marier. Cristina est d’esprit libre et sexuellement aventureuse. Quand les deux amies tombent amoureuses, le rĂ©sultat ne peut que ressembler au chaos


Lire la critique →

Hollywood Ending (2002)

Val Waxman, un rĂ©alisateur qui a connu son heure de gloire dans les annĂ©es quatre-vingt, met aujourd’hui en scĂšne de simples spots publicitaires. A Hollywood, certains le traitent d' »artiste », d' »intello » ou de « perfectionniste maniaque », tandis que d’autres le considĂšrent comme un fauteur de trouble, un nombriliste nĂ©vrosĂ© et un incurable hypocondriaque.Val vient d’ĂȘtre virĂ© de son dernier tournage au Canada. Il se sait au bout du rouleau. C’est alors que son ex-femme, Ellie, lui offre une chance inespĂ©rĂ©e de se refaire. Elle suggĂšre au puissant producteur Hal Yeager, son patron et amant, de confier Ă  Val la rĂ©alisation d’un film de soixante millions de dollars : The City that never sleeps, une ode Ă  sa ville favorite : New York.PoussĂ© par son agent Al Hacks, Val emporte de justesse le contrat. Mais une « petite complication » surgit Ă  la veille du tournage.

Lire la critique →