Affiche du film ""

Nightmare cinema (2019)

Cinq étrangers sont attirés vers une salle de cinéma abandonnée. Sur l’écran, le groupe regarde leurs peurs et leurs secrets les plus sombres en cinq courts métrages qui reflètent leur propre vie. Derrière eux, le Projectionniste souhaite s’emparer de leur âme pour compléter sa collection…

Lire la critique →
Affiche du film ""

My movie project (2013)

Un célèbre acteur d’Hollywood approche un grand studio de cinéma avec une idée de scénario qui, selon lui, a le potentiel de devenir le film le plus rentable au monde. Peter et Bobby Farrelly ont décidé de s’atteler à une comédie dingue et bluffante réunissant le plus gros casting jamais rassemblé à ce jour…

Lire la critique →
Affiche du film "Le Sexe fou"

Sexe fou (Le) (1973)

Un valet amoureux de sa patronne, un jeune homme qui rêve de séduire une rombière, un couple qui ne jouit que dans l’agressivité, un playboy qui ne performe que dans les moyens de transport, un employé qui – pour sauver la face – remplace sa femme par une prostituée, un donneur de sperme, une veuve qui venge son époux assassiné en épuisant sexuellement l’assassin, un paysan amoureux d’une femme qui n’est pas celle qu’il imaginait, un couple qui invite un des subalternes du mari pour réveiller sa libido, tels sont les héros de ces neuf histoires courtes au comique grinçant et au thème unique : le sexe…

Lire la critique →
Affiche du film ""

Cheeseburger film sandwich (1987)

Apres « Hamburger Film Sandwich », voici une serie de petites histoires courtes, burlesques et pretendant au mauvais gout. Carl Gottlieb, l’un des realisateurs declare que « pour faire rire les gens, il faut les surprendre, mais dans le monde d’aujourd’hui, il est difficile de faire plus fort que la vie elle-meme pour surprendre. » Ces professionnels de la comedie sont-ils a la hauteur de leur ambition ?

Lire la critique →
Affiche du film ""

Hamburger film sandwich (1977)

Un film de sketches totalement satirique et délirant, où tous les genres se mêlent (films de pub, films de Kung Fu, films catastrophe, films de guerre, films d’espionnage, films de mafia, films pornos…), HAMBURGER FILM SANDWICH est truffé de participation amicales insolites (un ex-James Bond, Bill Bixby en Hulk, Donald Sutherland, Henry Ibsen – le nazi des BLUES BROTHERS, etc…). Les références aux films cultes des années 70, sont innombrables (Dirty Harry, Opération Dragon, La tour infernale, etc.) Irracontable, même en se forçant… Un concentré de mauvais goût, politiquement incorrect et parfaitement irrespectueux. En résumé: un vrai régal!

Lire la critique →
Affiche du film "Les nouveaux sauvages"

Nouveaux sauvages (Les) (2015)

L’inégalité, l’injustice et l’exigence auxquelles nous expose le monde où l’on vit provoquent du stress et des dépressions chez beaucoup de gens. Certains craquent. Les Nouveaux sauvages est un film sur eux.

Lire la critique →
Affiche du film "Creepshow 3"

Creepshow 3 (2007)

Le film est composé de 5 sketches reliés entre eux par certains personnages. Alice : Alice se sert d’une télécommande qui fait changer sa famille d’ethnie et la fait évoluer vers sa « vraie forme ». The Radio : Jerry achète une nouvelle radio qui lui parle et le persuade de commettre des crimes. Call Girl : Rachel est une call-girl qui tue ses clients. Elle se rend chez Victor, un nouveau client. The Professor’s Wife : Deux anciens étudiants du professeur Dayton lui rendent visite et rencontrent Kathy, sa fiancée. Ils suspectent rapidement que Kathy est un robot. Haunted Dog : Le docteur Farwell se distingue par son comportement particulièrement cruel envers ses patients. Il cause involontairement la mort d’un sans-abri qui revient le hanter.

Lire la critique →
Affiche du film "Creepshow 2"

Creepshow 2 (1987)

Plusieurs histoires horrifiques écrites pas des maîtres du genre : une nappe gluante à la surface d’un lac engloutit de jeunes innocents; une femme adultère est poursuivie par un auto-stoppeur écrasé; une statue de bois devient possédée et commet des crimes atroces…

Lire la critique →

Creepshow (1982)

Un père confisque à son petit garçon un magazine d’épouvante et le jette dans la poubelle. Le vent fait tourner les pages et cinq histoires s’en échappent: « La fête des pères », « La mort solitaire de Jody Verrill », Un truc pour se marrer », « La caisse » et « Ça grouille de partout ».

Lire la critique →
Affiche du film "V/H/S"

V/H/S (2012)

Plusieurs pickpockets amateurs s’introduisent dans un magasin pour venir prendre certains effets personnels de valeur. Quand ils commencent à vouloir s’enfuir avec du matériel V.H.S, ils tomberont sur des meurtres en direct. En fait, il va s’agir de plusieurs segments de tortures réalisées par la bande de réalisateurs.

Lire la critique →

Theatre Bizarre (The) (2012)

Un film à sketches en hommage au légendaire “Art du Grand Guignol” réunissant sept cinéastes de l’horreur. THE MOTHER OF TOADS de Richard Stanley : En France, un couple de vacanciers rencontre une sorcière qui prétend posséder une copie du Necronomicon. I LOVE YOU de Buddy Giovinazzo : Une femme annonce à son mari qu’elle le quitte. THE ACCIDENT de Douglas Buck : Une mère et sa fille sont témoins d’un accident de la route. WET DREAMS de Tom Savini : Une femme blessée se venge de son mari infidèle. VISION STAINS de Karim Hussain : Une tueuse en série extrait les souvenirs de ses victimes à l’aide d’une seringue. SWEETS de David Gregory : Un couple obsédé par la bouffe consume son amour. THEATRE GUIGNOL de Jeremy Kasten : Une salle de cinéma se transforme en véritable théâtre de pantins sous l’égide d’un automate.

Lire la critique →