007 Spectre (2015)

007 Spectre

Réalisé par Sam Mendes

Avec Daniel Craig, Christoph Waltz, Léa Seydoux
Pays:  Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Crime
Durée : 2 h 29 min
Année de production : 2015
3/10

Image associée300 Millions de $ pour toute cette mascarade, on se demande parfois où part le budget… à moins qu’on ne comprenne enfin où va l’argent des producteurs [ironie face à l’affaire Weinstein]. Quand on ne connaît pas toutes les ficelles de la saga James Bond, on se rend compte qu’on ne comprend pas tous les tenants et les aboutissants du projet Spectre. Ce dernier James Bond concentre bien trop de défauts. A savoir déjà que Daniel Craig campe très mal son personnage, abordant aucun charisme, dans une froideur nonchalante. La James Bond Girl aurait pu avoir les traits de Monica Bellucci, même vieillie elle reste un personnage brulant. Loupé c’est l’inconsistante et peu expressive Léa Sédoux qui vient camper le personnage sensuel du film!

La réalisation de Sam Mendès est molasse, multipliant les palabres inutiles. Si son introduction aurait pu aborder un film dynamique, Spectre n’est jamais véritablement intéressant. Remixant quelques scènes emblématiques d’autres James Bond, entre vols aériens dans la neige, ou course-poursuite dans la ville, le film n’a aucune âme face à une équipe qui se renouvelle sans que nous comprenions les enjeux. M, Q, C, le MI6 mélange ses acteurs depuis que Craig a repris du service, nous éloignant de la sympathie que nous avions pour certains personnages.

On suit ce scénario au rythme des situations plutôt scabreuses et le méchant du film est bien loin des symboliques têtes d’affiches qui ont tenté d’exterminer Bond. Christoph Waltz connaît la folie à travers sa filmographie mais ici son personnage est peu terrifiant et même trop discret. N’espérez pas vous consoler avec des bonnes scènes d’action et de bagarres inventives comme par le passé, parce qu’ici on recycle le classicisme d’un Bond lamba, bavard et ennuyeux. 150 minutes pour faire un film qui aurait pu en durer presque deux fois moins. Bref, un Bond qui se veut moderne et qui se trouve au final chiant.

Spectre multiplie les mauvais choix entre son casting raté, ses scènes d’action sans saveur, un Bond assommant qui semble vouloir rendre son badge d’agent secret et une James Bond girl amère et irritante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.