2 automnes 3 hivers (2013)

2 automnes 3 hivers

Réalisé par Sébastien Betbeder

Avec Vincent Macaigne, Maud Wyler, Bastien Bouillon
Pays :  France
Genres : Comédie
Durée : 1h30min
Année de production : 2013
5/10

Le cinéma français n’a pas obligatoirement besoin de grand moyen pour exister. Ce docu-fiction particulier scindé en multiples parties (sans raison apparente) reste assez drôle mais malheureusement pas sur la longueur avec une deuxième partie de film plus faible mais surtout qui reste dans le même trip et qui lasse. Un film avec certaine réalité sociale qui puise sa force dans son personnage décalé et surtout de certains dialogues:

(Rencontre avec une ancienne amie)
– J’habite avec une copine
– Ah tu es en colloc’
– Non je suis devenue lesbienne
– Ah… pourquoi?
– C’était trop rude avec les mecs?
– Rude?
– Ouai j’en avais marre de me faire enculer.

Le héros joué par Vincent Macaigne va raconter toutes ses actions aux détails près, et c’est ce genre de détails anodins mais que nous avons tous vécus et qu’on n’énonce pas toujours qui nous font sourire, et qui nous rappelles certaines vérités. Ces détails sont à chaque fois inutiles mais c’est le concept du film qui fonctionne globalement bien. On ne sait pas toujours où l’ont va, surtout après que le couple ce soit mis ensemble. L’ascension de la drague est oubliée et ça manque forcement de rythme.

L’image quand à elle est des fois très belle, et des fois très pixelisée, d’un plan à l’autre, comme si l’équipe du film avait tourné le film avec deux caméras totalement différente en terme de qualité. Une bizarrerie qu’aime souvent l’ACID. Les incrustations des fonds sur les parties interviews sont franchement dispensables.

Cette fantaisie poétique d’un personnage au physique ingrat se laisse regarder et vaut des fois bien mieux que certaines comédies à plusieurs millions d’€uros.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.