2012 (2009)

2012

Réalisé par Roland Emmerich

Avec John Cusack, Amanda Peet, Chiwetel Ejiofor
Pays:  Canada,   États-Unis
Genres : Catastrophe
Durée : 2 h 38 min
Année de production : 2009
7/10

Aucunement réfractaire au cinéma de Roland Emmerich, je me devais d’aller voir ce nouveau film méga catastrophe au cinéma. Le scénario est simple. Il reprend le thème de la fin du monde prédit par les mayas pour l’année 2012 avec son lot de tremblement de terre, d’éruption volcanique et de tsunami auquel va être confronter une famille américaine qui va tenter de survivre. Les personnages sont assez fades et caricatural malgré la présence de Jonh Cusack assez bon en père de famille qui va tenter de sauver sa famille de la fin du monde. Le film est remplit de clichés et certaines scènes sont invraisemblable et irréaliste mais franchement on s’en tape car Roland Emmerich nous offre un spectacle à couper le souffle remplit de morceau de bravoure et de scènes très spectaculaires.

Avec un peu plus de profondeur, on auraité apprécié un peu plus le scénario. On s’attend pas à des twists révélateurs de la mort qui tue mais juste un approfondissement du sujet du 21 Décembre 2012 et tout ce qui en découle du calendrier Maya qui est un sujet hyper passionnant, énigmatique et qui mérite d’être approfondie. Que nini, le film s’oriente sur du blockbuster b$ete et méchant, on ne parlera quasiment pas de cette histoire qui pourtant en découle. On aura le droit à une explication en « flash » sur un ordinateur portable d’un être illuminé et c’est tout.

Pour les scènes d’actions, armez vous d’un peu de second degré. La voiture évite tout, l’avion décolle quand il le faut, tout est très peu crédible, juste de quoi animer le grand spectacle. Arrêtez d’être trop Newtonien. Profitez de cette grosse démo d’images et de son, même si quelques incrustations piquent encore les yeux. 2h40 c’est un peu long et pourtant le film passe passe vite. On vit l’aventure à grande vitesse même si le dénouement devient de moins en moins crédible. La solution adoptée par la population de petits Terriens ne me convient pas. L’arche de Noé c’est bon on a donné dans Prédiction ou dans Evan tout puissant, et surtout que c’est prendre un risque de se faire fracasser contre l’Everest bêtement. Et hop bizarrement la vague vient pile à 8000 mètres d’altitude ramasser le petit bateau pour amener nos chers Terriens en lieu sur! Mais bordel, cassez-vous de la Terre bande de nuls! Et la fameuse dernière image qui montre que le monde se refera sur un nouveau continent qui a évité la vague: L’Afrique! Ah la belle morale, comme quoi il faut aider les pays du Tiers monde dans l’espoir qu’un jour il nous aideront!

Du gros blockbuster qui tâche, un pure délice niveau action, un futur bluray de démonstration mais ça méritait d’être un peu plus creusé sur le sujet qui est fort intéressant. Soyons généreux rien que pour le spectacle. Alors Roland que va-t-il nous pondre après ça? Après les extra-terrestres, la glace et le cataclysme intercontinental, je crois qu’on peut plus rien détruire? Ah si il reste la Galaxie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.