365 jours (2020)

365 jours

Réalisé par Barbara Bialowas, Tomasz Mandes

Avec Anna Maria Sieklucka, Michele Morrone, Bronisław Wrocławski
Pays:  Pologne
Genres : Drame, Romance, Crime
Durée : 1 h 54 min
Année de production : 2020
3.5/10

365 Jours : les scènes de sexe sont-elles réelles ? L'acteur principal se confie365 jours a beau être réalisé par Barbara Bialowas et surfer sur la vague du « mommy-porn » à la 50 nuances de Grey, toute sa structure narrative relève un regard masculin et macho, bourrée de stéréotypes. Pourtant dès les premières minutes, on sent que le potentiel érotique va bien plus loin que le très fade 50 nuances de Grey. Mais rapidement l’histoire se fourvoie dans des clichés nullissimes en plus d’érotiser le viol, sujet qui aurait pu devenir bien plus polémique que son succès succinct sur Netflix.

Jamais on ne croit à cette histoire parce que les personnages sont assez puants. Beaux mais tellement superficiels. Le mec beau comme un Apollo et riche comme Crésus va kidnapper une femme pour la courtiser. Non mais franchement, il suffisait d’une petite invitation au resto et vu son portefeuille et sa belle gueule, la séduction aurait fait le travail et la satisfaction en aurait été plus grande que de forcer une personne! Il est très clair que le film manque de liant et va rapidement se transformer en un pauvre navet à l’eau de rose. La scène où Massimo se fait désirer en se faisant sucer est tellement pitoyable, proclamant que sa conquête tant désirée rate la fellation du siècle… Le duo d’acteurs n’est pas naturel, rien que les « poses » pour se doucher, telle une pub pour Tahiti douche, nous force immanquablement à rire!

Entre syndrome de Stockholm, femme considérée comme un objet sexuel et acteurs à la ramasse qui force sur le regard pour nous faire croire à une idylle sulfureuse, non 365 jours est loin d’être bandant, autant d’un point de vue cinématographique qu’érotique. Sans parler de cette fin ignoble, expédiée sans vergogne en oubliant d’émouvoir le spectateur.

Un film polonais qui aurait pu être captivant mais de nombreux mauvais choix ont été fait rendant le film assez mauvais avec une morale douteuse sur conception absolument faussée de l’amour et du sexe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.