A couteaux tirés (1997)

À couteaux tirés

Réalisé par Lee Tamahori

Avec Alec Baldwin, Anthony Hopkins, Elle Macpherson
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Drame, Suspense, Thriller
Durée : 1 h 53 min
Année de production : 1997
8/10

Pour ceux qui veulent renouer avec la nature, ce film est une merveille. Dès le générique, j’étais conquis avec ses grands espaces, ces titres qui nous rappel qu’on est dans les années 90 sans nous agresser avec des animation en tout genre, c’est simple, c’est sain, c’est beau.

Même si le film n’est pas exempt de défauts sur le fond avec des surhommes qui peuvent autant nager dans une rivière gelée pour aussitôt se relever pour combattre la nature sans manger, il en reste pas moins une aventure humaine extraordinaire. Que ce soit du coté survival entre les personnages et la nature ou de la complicité et les querelles qui vont en découler entre les deux acteurs (j’exclue de suite le personnage de Stephen qui est creux, enfin pas pour l’ours, mangeur d’homme).

Anthony Hopkins est sublime, et on apprécie de suivre cet homme riche qui semble acquérir autant la sagesse que la connaissance. Il est l’homme de la situation qui cherche à apprendre et a déployer ses talents même cachés (dont couturier en peau d’ours) et développera son instinct animal naturellement. Le combat avec l’ours est captivant, on est sur la défensive comme le duo d’acteurs qui tentent de lui échapper.

Le voyage d’Antonhy Hopkins auprès d’Alec Baldwin est captivante et la relation avec la dublimisme Elle MacPherson rend l’histoire encore plus amer. La fin est encore plus forte, plus morose, après une aventure palpitante qui laissera des traces.

Un film vrai. Une belle histoire de survie, d’honneur et de courage au milieu de décors majestueux et imposants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.