Absolutely Anything (2015)

Absolutely Anything

Réalisé par Terry Jones

Avec Kate Beckinsale, Robin Williams, Terry Gilliam
Pays:   Royaume-Uni
Genres : Science Fiction, Comédie
Durée : 1 h 25 min
Année de production : 2015
5.75/10

Afficher l'image d'origineTiré d’une nouvelle d’H.G. Welles de la fin du XIXème siècle, le réalisateur Terry Jones va utiliser un potentiel créatif de façon très bancale. L’idée de départ est très proche de celle de Bruce Tout-Puissant qui sert de prétexte et donne lieu à une succession de scènes drôles et déjantées. C’est Simon Pegg qui aura la faculté de contrôler le monde. Mais c’est autour de sa propre vie que finalement il va chercher à soudoyer son destin. Avec la magnifique Kate Beckinsale qui a déjà vu déjoué sa destinée dans Click, il va entretenir une romance sympathique et décalée, éloignant l’ex de la jolie brune joué par le gros lourd habitué aux comédies U.S, Rob Riggle.

L’ensemble est incroyablement poussif se résumant qu’à une succession de farces potaches. On sourit face aux situations souvent hallucinées mais le scénario va rapidement à la facilité. En effet, le principal défaut du scénario est d’être cousu de fil blanc avec des personnages stéréotypés avec une trajectoire totalement prévisible. Les pouvoirs de Pegg auraient dû êtres à la fois plus innovants et mieux utilisés, histoire d’assortir au mieux certaines impostures. Autant notre héros est capable de rattraper une situation en revenant en arrière, autant il oublie de faire la même chose quand son chien n’est pas capable de fermer sa gueule le temps d’une visite, lui gâchant sa nouvelle relation. Ensuite, nous aurons le droit à la traditionnelle déception de la femme laissant un maigre espoir à une liaison qui se concrétisait. En accord avec un humour très anglais, les vœux irréfléchis de notre héros sont pris au premier degré ayant des répercussions négatives provoquant amusements et tournures burlesques.

Afficher l'image d'origineRéalisé par un (toujours le même) des 6 membres de la troupe des Monty Python, Terry Jones invitera le temps d’un doublage ses potes (excepté le regretté Chapman) pour se métamorphoser en extraterrestres. De John Cleese à Terry Glliam, tout le monde répond à l’appel. Ce film marque aussi la toute dernière prestation de Robin Williams qui prête sa voix au chien Dennis. Pour ce qui est de l’animation, du coté du chien aucun souci, par contre pour les extraterrestres c’est franchement disgracieux. Ça manque d’un design académique et minutieux, laissant plus la place à la comédie qu’à un réel travail autour des outrecuidants extraterrestres.

Habitué à la comédie, Simon Pegg semble se faire plaisir au côté de la jolie Kate Beckinsale. Du coté de la réalisation, on ne sent pas vraiment le passé des Monty Python, qui se retrouveront le temps d’un doublage dans cette comédie burlesque, convenue et complaisante. Il est même trop facile de rire avec de tels acquis scénaristiques. Terry Jones aurait pu pousser le concept un peu plus loin surtout avec les pleins pouvoirs de son héros!

1 commentaire sur “Absolutely Anything (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.