Affaire de famille (Une)

Une affaire de famille

Réalisé par Hirokazu Koreeda

Avec Lily Franky, Sakura Ando, Jyo Kairi
Pays:  Japon
Genres : Drame
Durée : 2 h 01 min
Année de production : 2018
3.5/10
Image associée

Afin de conclure ce marathon Cannois, quoi de mieux que de finir sur palme d’or de cette année. Avec une chronique lancinante et peu joviale, le réalisateur Kore-eda signe un film social, de manière presque documentaire, sur le destin fragile d’une cellule familiale japonaise. A travers cette famille marginale, entassée dans une petite maison, nous sommes souvent oppressés tout autant par leur mode de vie que par cette réalisation qui nous montre finalement pas grand chose. Pourtant nous avons de la tendresse pour les personnages qui tentent de survivre entre vol à l’étalage et prostitution déguisée avec la légendaire pudeur du pays, mais de là a décerner une palme d’or…! En effet, la déception vient aussi du fait qu’un tel film soit primé quand on sait que ce même réalisateur avait réalisé un film intéressant, avec Tel père, tel fils, prix du jury à Cannes en 2013, avec sa morale qui ouvre le débat sur la parentalité.

A travers les différences culturelles, on a du mal à comprendre ce mode de vie en autarcie. L’adoption de la petite fille, sans que personne ne s’aperçoive de sa disparition est peu crédible. A croire que les individus deviennent des objets, sans sentiment, positionnés à un instant t dans des espaces méconnus. Pourtant l’affection dans certaines relations dont celle du père et du fils ou de la grand-mère grabataire et le reste de la famille semblent sur le papier intéressant. Mais le spectateur a du mal à trouver sa place dans ces insolites relations, totalement détaché de notre réalité occidentale. Après de longues minutes à entendre les acteurs aspirés leurs nouilles #slurp!, le film tente de nous captiver avec de petits rebondissements et sur les véritables attaches familiales des individus. Mais au final, tellement détaché des personnages, leur lien nous importe peu!

Un récit poignant et profond pour certains, chiant, fade et inexpressif pour d’autres. Une palme « nippon » qui ne traversera certainement pas les âges au rang de culte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.