Aladdin (2019)

Aladdin

Réalisé par Guy Ritchie

Avec Mena Massoud, Naomi Scott, Will Smith
Pays:  États-Unis
Genres : Aventure, Fantastique, Romance, Comédie, Familial
Durée : 2 h 08 min
Année de production : 2019
7/10

La politique commerciale de Disney de faire des remakes de tous ses classiques Disney en live ne fleure pas toujours très bon. Les premières affiches dévoilant le génie en la personne de Will Smith présageait une affreuse copie sans âme. Un simple ersatz en live. Et pourtant, en adaptant un des meilleurs Disney des années 90, ce nouvel Aladdin est loin d’être ridicule.

Image associée

Les acteurs jouant Jasmine et Aladdin, pourtant méconnus, sont attachants et prennent globalement leur rôle à cœur, même s’ils ne font que reprendre l’archimie existante du le dessin animé. Le gros point faible réside dans la personnification du méchant. En effet, Jafar est ici trop jeune, pas du tout charismatique. Marwan Kenzari est à l’opposé de la menaçante terreur qu’était le personnage de Jafar des années 90. Son phrasé oublié, son glaçant regard adouci, le tant attendu méchant d’Aladdin est inexistant. De plus, son impressionnante scène de transformation en serpent a totalement disparu ici rendant l’œuvre un peu plus aseptisée, cherchant certainement à ne pas impressionner un jeune public. De plus, certains effets numériques laissent franchement à désirer, dont la scène sur le tapis volant.

Mais le panache autour de ce remake refait surface grâce à un unique personne, le Génie. Le personnage porte véritablement le film et s’adapte fidèlement à l’image. Pourtant cartoosesque, l’ironie de cette âme damnée est complexe à retranscrire. Will Smith qui pourtant n’avait pas l’atout physique pour jouer ce rôle s’en sort véritablement bien, même si on est encore très loin de la performance du regretté Robin William, voix originale du Génie. En effet, Robin William avait un potentiel comique illimité qui s’offrait à lui avec ce personnage qu’il a exploité pleinement, Will Smith quand à lui devait composer avec un support beaucoup plus limité. La scène en sortie de caverne, très attendue par son animation dynamique, décrit très bien les envies des animateurs de l’époque. C’est fidèle à l’esprit et on s’amuse à redécouvrir cette version revisitée. Les chansons sont parfaitement orchestrées et le dynamisme des chorégraphies fonctionne.

Un remake qui jouit d’un support artistique fort et coloré. La sympathie du dessin animé ressort à travers la mise en scène de Ritchie, même si ça reste qu’une copie en live, à travers un scénario qui oublie de nous surprendre.

En tant que divertissement, le film s’assume pleinement. On est tout de même en droit de se demander si la démarche de cette déferlante de futur remake « en live » est réellement utile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.