Antre de la folie (L’) (1994)

L'Antre de la folie

Réalisé par John Carpenter

Avec Sam Neill, Julie Carmen, Jürgen Prochnow
Pays:   États-Unis
Genres : Horreur, Thriller
Durée : 1 h 35 min
Année de production : 1994
7.25/10

L‘antre de la folie clôt la trilogie apocalyptique de John Carpenter après The thing et le Prince des ténèbres. Le film est un hommage à la littérature d’épouvante et fantastique de Howard Phillips Lovecraft et de Stephen King, oscillant entre réalité et fiction.

Entre Quatrième dimension et X-Files (tourné à la même époque dont « La poupée » par King), le personnage John Trent entrera dans un monde de divagation et de démence. Le personnage interprété par Sam Neill est brillamment amené. La musique est de bon augure et certains décors (l’église, la route, le livre) donne un ton intriguant au déroulement du film. Cependant si je reste un peu sur la réserve ce n’est pas à cause du scénario toujours passionnant mais de la retenue et du rythme distillé par le réalisateur.

Cartésien, notre héros se livrera à une enquête qu’il le mènera petit à petit à la folie autour de la disparition d’un écrivain dont son livre semble rendre dingue. Une aliénation qui à mon gout reste trop superficielle. Par touche successive de bizarrerie, l’ambiance n’est pas assez oppressante. Le film aurait mérité d’être plus long et plus fou! Même si on cherche des réponses à cette folie qui grandit en Sam Neil, je n’aurais pas été contre quelques éléments de réflexion en plus. Même si la fin reste ouverte, on l’a prend telle quelle, sans véritable remaniement de l’histoire, même si la mise en abyme reste totalement inattendue. On s’en fait une raison et il est dommage que la dimension que donne Big John à son film ne nous laisse pas plus songeur sur un ton plus extravagant. Même si Sam Neil, enfermé dans un monde post-apocalyptique, est effrayé de ce qu’il l’attend, nous, spectateurs, sommes un peu en retrait. L’effet escompté aurait mérité de nous mettre mal à l’aise, apporter un frisson, surtout que l’idée originale est juste géniale.

Un classique sobre et agréable de Big John mais qui aurait mérité un traitement plus viscéral. L’histoire est ingénieuse mais l’antre de la folie (surtout avec un tel titre) ne rend malheureusement pas assez fou!

14 commentaires sur “Antre de la folie (L’) (1994)

Les commentaires sont fermés.