Au poste! (2018)

Après les gencives de porcs, une petite huitre?

Au Poste !

Réalisé par Quentin Dupieux

Avec Benoît Poelvoorde, Grégoire Ludig, Marc Fraize
Pays:  Belgique,   France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 13 min
Année de production : 2018
6.5/10
Résultat de recherche d'images pour "au poste"

Absurde à souhait, Bienvenue chez Quentin Dupieux!

Tout le film repose sur des dialogues très travaillés avec de multiples jeux de mots et des tics de langages. Ciselés et surréalistes, les dialogues des deux principaux protagonistes vont s’enchainer avec de nombreux quiproquos qui nous force à sourire, parfois dans incompréhension. Comme à son habitude, le réalisateur est en total décalage par rapport à notre réalité. Et quand on accepte les couches successives d’absurdité, on finit par adhérer à son univers déjanté. Toutefois, si on veut bien entrer dans son monde!

Tout semble anecdotique dont les malformations étranges des personnages, comme le trou dans la poitrine de Buron ou l’œil en moins de Philippe. Mais c’est l’accumulation de détails dans cette histoire qui semble a priori être assez simple et limpide qui permet d’instaurer cette ambiance où on sent bien que tout ne tourne pas rond.

Benoît Poelvoorde au sommet de son art et Grégoire Ludig sont d’une justesse dans leur rôle, que l’on penserait qu’ils ont compris le film dès avoir lu le scénario. Très habile à déjouer nos attentes, le réalisateur nous sert sa bonne soupe, jusqu’à sortir sa surprise finale sur la fin. C’est hors normes et la différence de point de vue de Buron et Fugain avec l’intrusion de ces derniers dans les souvenirs du suspect reste énigmatique et absurde et… on finit même par aimer! De même pour le personnage de Fiona qui se retrouvera dans le flash-back et a qui ont explique que sa rencontre se fera plus tard Au poste! Des images mentales exclusives et drôles brillamment retranscrites par nos deux larrons!

Avec ses problèmes de rythme, là où les quiproquos sont rois, Dupieux instaure un récit au flegme apparent qui déstabilise totalement le spectateur mais qui a le mérite de changer notre vision du cinéma actuel, et qui plus est Français.

Quentin Dupieux manipule et maltraite tous les codes du cinéma. Pour un spectateur averti, ça reste une comédie drôle et totalement surréaliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.