Bee Movie: drôle d’abeille (2007)

Bee Movie : Drôle d'abeille

Réalisé par Steve Hickner, Simon J. Smith

Avec Jerry Seinfeld, Renée Zellweger, Matthew Broderick
Pays:  États-Unis
Genres : Animation
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2007
6/10

Alors que la promotion battait de toutes ses ailes, avec un teaser extraordinaire en présence de Monsieur Spielberg himself et de l’acteur Jerry Seinfeld, j’étais assez enthousiaste de découvrir un jour le film. Puis la sortie du film fût mitigée, les saisons passèrent et le film d’animation n’était plus dans mes priorités, je l’avais oublié. Aujourd’hui, au vu de mon futur visionnage en 3D de Fly on the Moon, j’ai réactualisé mes films à voir et je me suis donc préparé une tartine de Miel, j’ai sorti ma peluche de Winnie pour affronter le film: Bee Movie.

Dès le départ notre petite abeille arrive sur le logo Dreamworks et fait tomber le jeune homme avec ses ballons pour y prendre sa place, je me suis dit ça commence bien, c’est déjà drôle sur le logo. Puis les images défilent et là c’est les yeux grands ouverts que je découvre un film d’animation somptueux avec des couleurs magnifiques et une animation fluide. Les machines tournent à plein régime dans la ruche, le miel coule a flot, c’est magnifiquement beau/bon.

Malheureusement cela ne suffit pas, même si l’histoire est au premier abord sympathique, au bout d’un moment on se lasse des abeilles qui parlent aux humains alors que cela est absolument irrationnel, surtout vu leurs tailles. D’ailleurs j’ai pas de souvenirs de film d’animation avec des dialogues humains/animaux excepté dans Ratatouille et c’est que mieux.

La deuxième partie, est nettement moins amusante lorsque l’ensemble bat de l’aile à mesure que le scénario se dévoile, frôlant même le ridicule avec la scène de l’avion. Le procès se veut moralisateur avec le beau clin d’œil contre l’enfumage des abeilles qui nous fait bizarrement penser aux lois contre le tabagisme passif aux USA et nouvellement en France. Le film se rapproche beaucoup de Fourmiz déjà crée par la compagnie Dreamworks il y a déjà 10 ans et se veut finalement par très innovant.

Bien entendu un tel film est lancé sur le marché avec une armada de guest star qui font les voix et là c’est du lourd. De Jerry Seinfeld à Renée Zellweeger en passant par Matthew Broderick, John Goodman, Barry Levinson (oui, oui!) ou Chris Rock. Sans oublier les acteurs qui jouent leur propre rôle comme Sting ou Ray Liotta. En france, on fait un peu pauvre avec en remplacement des voix US: Gad Elmaleh, Jean-Pierre Castaldi, Antoine Duléry ou Arthur Jugnot.

En résumé, c’est drôle mais bien trop mielleux. Question graphisme c’est parfait, question scénario c’est bien trop convenu.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.