Belle et la bête (La) (2017)

La Belle et la Bête

Réalisé par Bill Condon

Avec Emma Watson, Dan Stevens, Luke Evans
Pays:  États-Unis
Genres : Familial, Fantastique, Romance
Durée : 2 h 09 min
Année de production : 2017
6/10

Une scène du film « La belle et la bête »Bien meilleur que la version de Christophe Gans, cette réalisation live ne vaut cependant pas l’animé de Disney. En effet, le film se contente de reprendre des scènes du dessin animé sans véritable magie, sans émotion faute à des personnages assez ternes dont une bête certes esthétiquement jolie mais pas aussi impressionnante qu’elle ne devrait l’être. Mignonne comme tout, Emma Watson manque d’éclat dans une débauche de fond vert. Finalement, c’est Luke Evans, parfait dans le rôle de Gaston, qui se paye la meilleure performance dans un rôle de beau gosse famélique et prétentieux.

Toutes les scènes cultes reprises dans le film ne sont clairement pas à la hauteur et même les chansons cultes deviennent ennuyeuses tant le film s’étire en longueur. La scène du bal n’aura pas l’aura et le gigantisme de la scène originale. Les personnifications des objets du manoir ne sont pas assez colorées et drôles, le réalisme des objets exclut ainsi une certaine magie du conte. De plus, l’esprit du politiquement correct devient agaçant. La discrimination positive qui voit Disney à ajouter des personnages noirs, gays ou féministes dans les histoires est une véritable calomnie proche du ridicule, surtout quand on découvre un curé noir dans la France du XVème siècle!  On peut être ouvert d’esprit pour autant il ne faut pas l’utiliser à tort que ce soit sur l’historique ou la géographie de l’oeuvre.

En se calquant sur son homologue de 1992, on se retrouve avec une œuvre qui dévoile un sentiment de déjà-vu bien trop présent. De plus, l’histoire d’amour ne transmet aucune émotion tant elle est fade. Une adaptation qui manque d’audace même si le produit fini est loin d’être un mauvais film. Disney réanime trop facilement et éternellement la même nostalgie plutôt que d’en créer de  »futur » nouvelle. Dommage!

Plus d’un siècle d’adaptation et même si la technique aidant, les émotions sont loin d’être au rendez-vous. Une adaptation sans saveur, c’est bête, mais qui permettra à Disney de se faire la belle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.