Body Snatchers (1993)

Body Snatchers

Réalisé par Abel Ferrara

Avec Gabrielle Anwar, Terry Kinney, Billy Wirth
Pays:  États-Unis
Genres : Horreur, Science Fiction, Thriller
Durée : Durée inconnue
Année de production : 1993
5.75/10

Je continue mes découvertes (à l’envers) sur les adaptations et/ou remake de L’invasion des profanateurs, roman écrit en 1955. Après avoir vu le décevant Invasion en 2007, me voilà reparti pour voir le second remake (et donc 3ème adaptation) de 1993, et j’en ressors tout aussi déçu, même plus. Je m’aperçois que le dernier remake avait une tension bien plus palpable envers les extraterrestre que celui-ci, qui manque réellement de teneur, bien que l’histoire de base soit excellente et qu’il est compréhensible qu’il existe autant de remake (déjà hâte de voir celui de 1978).

Datant d’il y a prêt de 20 ans, on pourrait penser que le film a sacrément vieillit, mais quand on s’aperçoit qu’il est sorti l’année de Jurassic Park, on peut se dire que le film était déjà vieux avant l’heure. Que ce soit sur son image ou ses effets, on est pas loin d’être projeté dans le début des années 80’s à la sauce Carpenter. Mais finalement là n’est pas le souci majeur du film. Même si cette relecture met un peu de temps à démarrer, la paranoïa qui doit s’installer et être la partie la plus croustillante du film à du mal à se faire ressentir tout au long du film. Le père et la fille (bien mignonne au passage) ont des réactions souvent prévisibles avec des dialogues très creux.

Par contre ce qui a été oublié sur le dernier remake est fort intéressant dans ce film. En effet, la mutation des corps en prise avec les extraterrestres fonctionne bien, avec ce clone qui sort de nul part et qui va prendre le relai avec l’original. L’idée des tentacules est elle aussi très bonne, et pas mal foutu même si l’effet aurait pu être plus ragoutante et impressionnante avec un design un peu moins grossier. Enfin, les extraterrestres qui pointent du doigt l’humain en criant en plein milieu d’une rue sont certainement les scènes les plus marquantes, le truc qui ne peut vite vous faire courir dans une situation similaire!

Un film modeste aux allures de mauvaises série Z avec des acteurs sortis d’un film d’horreur des 80’s, mais qui garde quand même son intérêt grâce à un scénario de base solide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.