Captain America, First Avenger (2010)

Captain America : First Avenger

Réalisé par Joe Johnston

Avec Chris Evans, Hugo Weaving, Tommy Lee Jones
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction
Durée : 2 h 04 min
Année de production : 2011
7.5/10

L’emballage n’est pas mauvais, le contenu se laisse apprécié, c’est sobre, retro, voilà un Marvel fort sympathique que j’apprécierai encore plus prochainement son mon home-cinéma.

Le personnage est brillant, il est assez bien écrit. En effet, on y découvre la naissance d’un héros, icône d’un pays qui veut en faire un exemple. Puis on le voit grandir, évoluer, jusqu’à le placer au centre du prochain film « Avengers » que j’ai hâte de voir. On a le droit bien évidement au cliché des gentils américains contre les méchants nazis, mais on s’en tape, c’est une adaptation fidèle aux écrits de Stan Lee et c’est déjà pas mal. Lee qu’on verra de nouveau faire son caméo et qui fait toujours plaisir, c’est un peu le Où est Charlie de la Marvel! :lol:

Les scènes avec son bouclier déchire bien, c’est poussé par les cheveux, mais c’est tellement bien coordonnée que ça se suit avec plaisir. Les effets visuels sont réussis. Le plus dur finalement c’est pas de faire exploser des décors mais de retranscrire cette histoire dans les années 40.

Le grand méchant Hugo Weaving que je trouvais ridicule sur les posters promotionnels du film semble prendre son rôle avec sérieux. Il interprète fidèlement le personnage de Red Skull, chose certainement pas simple quand on a sa gueule! Hayley Atwell, la jolie brune elle aussi trouve bien sa place. Son personnage est secondaire mais s’assemble bien dans son duo avec Chris Evans. La « torche humaine » est resté au placard, Chris Evans a su faire oublier son ancien personnage, chose pas simple quand on interprète un super-héros pour en reprendre un autre.

Les ingrédients sont multiples et se mélangent bien. Ce n’est pas le film ultime de super héros mais ça assoie bien le scepticisme de certain.
C’est un format de film qui se laisse bien découvrir, c’est très Hollywoodien, très Américain, avec un symbole de force et de courage, synonyme de Capitaine America.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.