Casino (1995)

La mafia italienne envahit Las Vegas.

Casino

Réalisé par Martin Scorsese

Avec Robert De Niro, Sharon Stone, Joe Pesci
Pays:  France,   États-Unis
Genres : Action, Crime, Drame
Durée : 2 h 58 min
Année de production : 1995
8.5/10

Il y a quelques années, TF1 diffusait ce film malheureusement tard, trop tard. Après 5 minutes de film, alors que Joe Pesci plante son premier mec à coup de stylo, j’ai sombré. Vu que c’est du Scorsese et que je le porte pas dans mon cœur parce qu’il fait toujours des films long et chiant (Aviator, GoNY, …) j’ai pas cherché à l’acheter pour le continuer (pourtant tout film commencé doit être terminé: là est ma devise). Et puis voilà que waylander lance sur BoM, le premier challenge de critique sur un film que j’ai toujours voulu finir mais que rien ne m’a poussé à le faire.

Pourtant quand je regarde la durée du film (3h), ca freine, mais là j’avais vraiment envie de participer à ce challenge et aussi changer mon avis sur Marty Scorsese qui a vrai dire évolue depuis que j’ai apprécié Shutter Island.

Dès le début du film, on évolue dans un générique de toute beauté et les couleurs vivifiantes. Basé sur des faits réels ce film nous emporte dans le milieu mafieux de la drogue, des jeux d’argents et de l’arnaque, un film tout aussi violent que passionnant. De Niro, toujours très classe (d’ailleurs il m’a donné envie de m’acheter une veste rouge!) est impeccable dans ce film. Suivi du hargneux et magnifique Joe Pesci et de la somptueuse Sharon Stone qui est à l’apogée de sa beauté. D’ailleurs l’intrigue prend tout son sens grâce à son interprétation saisissante à la fin du film.

La réalisation ne permet pas durant plus des 3/4 du film d’avoir un fil conducteur, on évolue au grès des personnages de façon chronologique sans savoir ce qui va se mêler. Il n’y a pas de quête, pas de but, De Niro cherche juste à faire vivre au mieux son casino. C’est déroutant on voudrait imaginer une fin mais on ne peut pas tant que l’intrigue n’est pas clairement positionné. C’est seulement lorsque tout fout l’camps qu’on peut y émettre des hypothèses. La scène dans le désert est pour moi la plus marquante, par ses images magnifiques et par l’échange de mots entre Sam Rothstein et Nicky Santoro.

Le film n’est pas sans faille sur sa réalisation. En tout cas des fondus enchainés sur des scènes statiques et inchangées sont mis en place comme si on avait fait une coupe sans vouloir le montrer, c’est un détail mais c’est moche on à l’impression juste de voir des faux raccords… Alors erreurs de tournage bricolées en post-prod, ou effet voulu?

Alors oui c’est vrai le duo De Niro/Pesci était présent dans les affranchis, tout comme son thème sur la vengeance, et la mafia mais de là à dire que Casino est sa suite c’est totalement absurde. Aucune similitude dans le passé des personnages se retrouve dans les deux films même si c’est vrai que la narration, consistant à raconter une histoire avec une voix off par-dessus des images qui transitent sur de jolies B.O en tout genre reste semblable. Et puis de toute façon ce film en est que meilleur!

En résumé, ce Scorsese n’est pas si violent que l’on a voulu me le dire (le mot fuck ne me gène pas et en VF on ne l’a pas d’ailleurs :lol:), c’est un film sur la mafia donc forcement on va pas les voir se câliner dans les toilettes, qui a le mérite de passer relativement vite avec des personnages haut en couleur et une intrigue dignement dirigé par un réalisateur qui a su choisir remarquablement ses acteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.