Chambre 212 (2019)

Chambre 212

Réalisé par Christophe Honoré

Avec Carole Bouquet, Chiara Mastroianni, Camille Cottin
Pays:  Belgique,   France,   Luxembourg
Genres : Comédie
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2019
6.5/10

Résultat de recherche d'images pour "chambre 212 film chiara mastroianni"Christophe Honoré livre une élégante mise en scène en huis clos par le biais de déroutants effets de miroirs, posant toutes les questions évoquées lors d’une rupture de couple. La forme de cette comédie dramatique est un véritable cheminement scénaristique en regard de la psychologie de Catherine jouée par Chiara Mastroianni, entre doutes et émotions du présent et maladresses, désirs et souvenirs de son passé. Les sentiments s’invitent physiquement dans la réflexion, même s’il manque de multiples sensibilités non évoqués pour pleinement les confronter. Le film s’inscrit dans une certaine idéologie du perfectionnisme marital, où chacun pourrait apprendre de ses erreurs et surmonter les difficultés du mariage.

Suffisamment dynamique et tortueux, maniant toujours l’humour avec justesse, Chambre 212 s’engage dans un sujet complexe et sombre, tout en gardant une certaine fraicheur. La rupture est alors revisitée de façon efficace. Il est finalement assez facile, même si on n’a jamais vécu une rupture, de s’identifier au personnage. Benjamin Biolay, tourmenté et un brin rêveur manie son rôle avec justesse, même si on aurait apprécié d’en voir un peu plus la folie qui découle de son personnage jeune joué par Vincent Lacoste. Camille Cottin manque parfois de retenue, parce que l’actrice elle-même est une femme de caractère et que rapidement elle bouffe l’écran, effaçant parfois ses partenaires. Enfin Carole Bouquet est anecdotique et apporte pas grand-chose à l’histoire.

Tourné à travers la psychologie de Catherine, le film aurait gagné en profondeur si le scénario s’était un peu plus introduit dans les doutes de Richard, émulant un peu plus le personnage trop passif, dans un parallèle similaire à celui de sa femme. De plus, la déception de la scène finale anéantie toute la bonne fraicheur de la mise en scène avec une fin qui tombe à plat. Des retrouvailles aux regards vides d’une platitude déconcertante qui annihilent toute la puissance drôlesque et fantasque de la relation jusque-là bien amenée.

Fort d’une mise en scène originale, cette remise en question maritale reste tout aussi théâtrale que vivifiante. Une originalité plombée malheureusement par une fin prosaïque et sans émotion. Dommage!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.