Coherence (2013)

Coherence

Réalisé par James Ward Byrkit

Avec Hugo Armstrong, Emily Baldoni, Nicholas Brendon
Pays:   États-Unis
Genres : Thriller, Science Fiction
Durée : 1 h 29 min
Année de production : 2013
7.5/10

Il est encore possible de réaliser un bon film de genre, complexe et stimulant, avec peu de moyens. La portée d’un bon film est essentiellement tenue par une bonne idée, sans pour autant dépenser des millions. Coherence en est la juste démonstration à l’instar des films du genre comme The Man from Earth ou +1 qui aborde la même thématique. On est juste consterné de voir que le film est resté dans l’ombre et que seuls quelques cinéphiles avertis prendront plaisir à découvrir ces « grands » films aux petites allures.

Le spectateur est aux prises d’un thriller psychologique sur fond de science-fiction superbement bien ficelé. Même si une des affiches du film annonce le tournant de l’intrigue, et que l’on comprend vite de quoi il en retourne, notre préoccupation se concentre plus sur les conséquences d’une situation insolite et paranormale. Une croustillante ambiance réaliste qui rend encore plus intrigant le mystère auquel sont confrontés les personnages alors que tout est fiction et totalement invraisemblable. Welcome dans le cœur de la Science-Fiction.

Cependant là où le bât blesse c’est dans la mise en scène avec l’agencement d’une multitude de personnages qui semblent plus jouer de l’improvisation que d’un réel jeu d’acteur. En effet, même si l’intrigue est rondement menée, beaucoup de dialogues se superposent et polluent notre attention. Malmené par une mise en scène qui prône la facilité en étant caméra à l’épaule avec de nombreuses mises au point désordonnées, le chaos semble de plus en plus évident, nous assommant parfois alors que tout était si limpide jusque-là. Quelques idées auraient pu être un peu mieux réfléchies dont les fameuses photos numérotées mais on appréciera l’ambiance authentique et intrigante établie avec trois bouts de ficelle, un juteux mystère et une raquette de ping-pong.

Si la tendance aux bavardages superposés en découragera certains, Cohérence réussit le tour de force d’installer doutes et réflexions autour d’une situation paranormale simple et maligne. Un huis clos de science-fiction intéressant et intrigant, surtout pour un premier film.

10 commentaires sur “Coherence (2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.