Colossal (2017)

Colossal

Réalisé par Nacho Vigalondo

Avec Anne Hathaway, Jason Sudeikis, Tim Blake Nelson
Pays:  Canada,   Espagne
Genres : Action, Comédie, Drame, Fantastique, Science Fiction
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2017
5.5/10

Résultat de recherche d'images pour "colossal"L’émergence du e-cinema est malheureusement une réalité. Coloassal en fera les frais, même si bien heureusement l’œuvre aura une véritable visibilité sur le partage numérique essentiellement grâce à son héroïne jouée par Anne Hathaway et de son audacieux réalisateur Nacho Vigalongo.

Le délire Colossal trouve un juste milieu entre le fantastique et comédie dramatique. Le concept est hyper intéressant en plus d’être original. On cherche consentement à comprendre pourquoi Gloria est affublée d’un monstre tout aussi intrigant que sympathique, même si celui-ci sera à son insu responsable d’une catastrophe sans précédent à des milliers de kilomètres de sa « maitresse ».

Une fois la machine lancée, le spectateur profite d’une mise en scène banale et un scénario plus trop linéaire. Avec une certaine forme de poésie, on aurait apprécié voir le film prendre son envol, sans s’embourber dans la dépression lancinante de l’héroïne, sans que nous soyons émotionnellement impactés. Si le réalisateur a voulu s’orienter sur la destruction psychologique d’un côté, et physique de l’autre, mettant en cause les dégâts causés par certaines relations humaines, l’origine du mal de Gloria est malheureusement très décevant. En effet, l’aboutissement est bien faible face à la puissante rancœur qu’éprouve l’héroïne. Une petite chamaillerie autour d’une maquette n’avait pas lieu d’en faire un traumatisme, ou en tout cas il était essentiel sur cette fiction d’appuyer le drame pour pleinement justifier l’apparition du monstre. Si on ajoute à cela quelques scènes un peu ennuyeuses avec deux personnages secondaires bien mal exploités, on se dit là qu’il y a du gâchis, même si cela reste relativement sympathique!

Un film qui n’offre pas assez de puissance et d’émotions, et qui pourtant avait le potentiel pour devenir une expérience unique et originale. On salue cependant l’audace de Vigalondo de nous offrir toujours un cinéma nouveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.