Comment je suis devenu un super-héros (2021)

Comment je suis devenu super-héros

Réalisé par Douglas Attal

Avec Pio Marmaï, Vimala Pons, Benoît Poelvoorde
Pays:  France
Genres : Science Fiction, Aventure, Mystère, Action, Thriller, Fantastique, Comédie
Durée : 1 h 41 min
Année de production : 2020
3.75/10

https://www.ecranlarge.com/media/cache/1600x1200/uploads/articles/000/000/000/comment-je-suis-devenu-super-heros-affiche-1118027-large.jpgPremier film de Douglas Attal, produit par papa Alain Attal, Comment je suis devenu un super-héros, est une œuvre totalement ratée s’inspirant des productions outre-Atlantique mais avec un façonnage à la française. Si nous sommes continuellement dans l’expectative, souhaitant continuellement voir le film prendre son envol, il s’avère que le rendu est digne d’un téléfilm de chez Tf1. A chaque instant, on pense croiser Julie Lescaut qui va venir enquêter sur cette affaire avec ce scénario sans enjeux.

Ancré dans le fantastique avec les codes du polar, le film possède tous les clichés réunis en un seul film. En prime, le tandem classique qui ne s’aime pas au début mais finalement se rapproche, des ralentis kitsch qui tentent de justifier un budget en effets spéciaux, des scènes de combat ridicules et surtout un grand méchant qui a zéro crédibilité. Swann Arlaud aidant à rendre le personnage antipathique et totalement à côté de l’effet escompté. Benoît Poelvoorde est lui aussi là sans savoir pourquoi. Enfin, l’acteur principal Pio Marmaï, malgré son passé traumatique, n’est pas assez « spécial » pour que le film se démarque des autres films de super-héros. 

Malgré une sympathique distribution, pas une seule fois le film parviendra à extirper un véritable intérêt. Le film n’est pas totalement abouti, ayant du mal à mettre en place ses enjeux et hésitant entre divertissement pur et œuvre d’auteur. Si le film bottait en touche en étant une comédie, ça passerait mais là le réalisateur rend son film sérieux et le rend au demeurant ridicule. Et on ne va pas parler des masques!

Ce qui aurait dû être une bonne surprise dans le paysage cinématographique français s’avère être une calamité à la tonalité d’un produit télévisuelle. On est loin du comic book mais plus sur du film comique, dans le mauvais sens du terme!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.