Connasse, princesse des cœurs (2015)

Connasse, Princesse des cœurs

Réalisé par Noémie Saglio, Eloïse Lang

Avec Camille Cottin
Pays:   Belgique,   France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 20 min
Année de production : 2015
3/10

Non, ce n’est pas du cinéma. Mais si j’ai critiqué l’abruti de Gaillard, je ne pouvais pas passer outre pour le « film » de la Connasse.

Camille Cottin qui s’est fait sa notoriété furtivement sur Canal + profitera du filon pour passer rapidement au grand écran, histoire de se faire vite un nom avant de disparaitre dans l’oubli à jamais.

Si la volonté d’amener ses gags dans une histoire scénarisée, avec un début, une fin et surtout un but, est légitime, il en reste pas moins qu’on rigole (trop) peu. On comptera sur les doigts d’une main les moments drôles où l’ont esquisse un sourire. Même si la caméra cachée veut la spontanéité, son comportement désinvolte et culoté est quand même bien encadré, face à un script bien établi. On est loin d’un Lafesse, avec sa brillante répartie, qui titille ses passants. Parce que finalement les sketchs de Cottin se résument à parler en « franglais » et de jouer sur l’incompréhensions des Britanniques. Mêler du « bordel de shit » et de penser qu’on a été odieux quand beaucoup ne comprennent ni la langue, ni même l’humour, c’est un peu facile. Après ce n’est pas donné à tout le monde, surtout pour une femme, de s’exhiber de la sorte, mais avec quelques caméras et un beau budget tout semble plus abordable. On aurait apprécié que la Miss Cottin puisse croiser d’un peu plus près la route du prince Harry. Arriver à son but, plus que de le voir sur grand écran, aurait apporté une touche plus audacieuse et achevée à toute cette mascarade! Elle s’amuse mais le spectateur n’est finalement pas si bluffé.

Il est impensable qu’un million de spectateurs se soient déplacés pour voir cette caméra cachée à rallonge au cinéma, tout comme il est étonnant de voir que beaucoup comme moi sont curieux de voir ce produit balisé, qui n’apporte rien de plus que ses sketchs made in Canal +. Pourtant les producteurs (Gaumont quand même!) à juste titre me prouveront le contraire .

Cottin a fait son sketch, elle a prouvé qu’elle avait du culot. Maintenant c’est du talent et de l’humour qui lui reste à trouver. C’est divertissant à la télévision, ça l’est moins au cinéma.

5 commentaires sur “Connasse, princesse des cœurs (2015)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.