Contagion (2011)

Contagion

Réalisé par Steven Soderbergh

Avec Matt Damon, Gwyneth Paltrow, Kate Winslet
Pays:  Émirats arabes unis,   États-Unis
Genres : Drame, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 46 min
Année de production : 2011
3/10

Il est étonnant de voir qu’un film qui propose un beau palmarès de célébrités, se retrouve finalement avec aucun véritable personnage important, ni charismatique. C’est triste de voir que personne n’est véritablement mis en avant, personne se vole la vedette au moins, mais finalement on se rend compte qu’ils sont tous dispensables (même notre petit Marion nationale).

 Mais c’est certainement du à l’histoire qui est un grand vide du début à la fin. Je comprends pas comment ils ont pu signer pour faire un film aussi creux. C’est franchement mauvais, il se passe rien… Entre le jour 2 et le jour 135, on découvre de plus en plus de contaminés, sans que le film amène de la crainte, de l’angoisse ou quoi que ce soit. On est spectateur de cette situation sans véritablement s’investir. Les jours et les semaines se ressemblent…

Jour 1: Elle est contaminée
Jour 2: Elle contamine
Jour 3: Ils sont contaminés
Jour 10: Ils sont de plus en plus à être contaminés
Jour 20: Encore, et encore…
Jour 50: Quoi, encore? On va faire un vaccin?
Jour 100: Tiens toi aussi tu es contaminé?
Jour 125: On a un vaccin, mais faudra faire la queue pour l’avoir
Jour 143: Super on est sauvé

Le parallèle avec l’histoire du H1N1 est évident. D’ailleurs on a même une allusion sur une étiquette d’un vaccin. Ça aurait du se passer comme ça selon les informations qu’on a eu l’année dernière, mais vu que finalement on s’est tous fait couillonné, nos gouvernements les premier a acheter des vaccins à outrance pour rien, finalement Soderbergh en fait un film pour nous déculpabiliser de ne pas l’avoir vécu en vrai :lol:

Alors même si la réalisation est basique, c’est malheureusement l’histoire qui pèche, et qui nous offre un grand vide. Heureusement la B.O est là pour un peu compenser, même si elle est un peu redondante, elle est adapté à la situation, bien plus que les images finalement.

Allez seule la scène finale qui revient au jour 1 est pas mal, dont la B.O y fait beaucoup. Bien entendu on comprend l’origine du virus, finalement qui nous intéresse plus vraiment, surtout que c’est trop orienté dès le début. Ça aurait d’une autre origine finalement ca aurait été pareil.

Ni thriller, ni dramatique, ni catastrophique ni apocalyptique, ce film est aseptisé du début à la fin. C’est convenu comme le mode d’emploi pour crise sanitaire mondiale.

1 commentaire sur “Contagion (2011)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.