Creed – L’Héritage de Rocky Balboa (2016)

Creed
L’Héritage de Rocky Balboa

Réalisé par Ryan Coogler

Avec Michael B. Jordan, Sylvester Stallone, Graham McTavish
Pays:   États-Unis
Genres : Drame
Durée : 2 h 12 min
Année de production : 2015
6.5/10

Afficher l'image d'origineSpin-off de la saga Rocky, Creed n’était pas ce qui m’enchantait le plus en terme de reprise. Parce que Rocky Balboa qui avait fait un retour fracassant et émouvant en 2006, se suffisait à lui-même et n’avait aucune utilité de revenir. Et encore plus en tant qu’entraineur! D’ailleurs la première partie du film est assez pénible, nous rappelant le catastrophique Rocky 5, là où Stallone entrainait son propre fils. Ici, c’est le fils de son ennemi puis ami, Apollo Creed que Balboa prendra sous son aile.

Vieilli, moins vif, Stallone accuse de son âge et si le voir entraineur est moins palpitant, finalement on évite la casse en préservant papy Balboa d’essayer de décrocher en vain quelques uppercuts, en remontant sur un ring dix ans après son dernier combat. D’ailleurs même l’entrainement lui semble ici difficile. La mise en avant de Johnson, fils de Creed, même si évidente, reste cependant laborieuse sur une première heure qui manque cruellement d’intérêt. De plus, on sait qu’immanquablement que le duo va s’associer pour briller dans le milieu de la boxe.

Mais dès lors où le drame s’abat sur Rocky, c’est un peu de Stallone que l’ont voit partir. L’émotion grandissant, nous sommes autant attaché au personnage qu’à l’acteur et il est parfois difficile de se dire qu’un jour, il ne sera plus. Adrienne et Apollo viendront conserver post-mortem l’intensité des émotions. Jouant sur cette note nostalgique le combat va se diviser entre la maladie et les entrainements du poulain Creed qui fier de se faire un nom va conserver l’héritage héroïque de son père. La mise en scène se transforme alors petit à petit, laissant place à des plans séquences étonnants, des plans punchy et un combat éreintant. Au plus proche de l’action, le spectateur est immiscé au cœur du combat. Le thème musical particulièrement bien adaptée accompagne à merveille les images rendant l’élévation et la vaillance de Creed encore plus intense. Enfin, la mythique scène des marches du Philadelphia Art Museum avec la mélodie mythique de Rocky (Afficher l'image d'origine Ta TaDa TaDa Ta Ta… Afficher l'image d'origine) couronnera l’œuvre avec magnificence, rendant toute la nostalgie de la saga au spectateur.

Même si le film est parfois prévisible avec un départ laborieux, l’humanisme d’un homme qui a marqué le 7ème art autant que le monde de la boxe va donner de l’intérêt à ce spin-off en jouant sur les émotions face à un combat générationnel de qualité et une mise en scène à la fois sobre et punchy!

5 commentaires sur “Creed – L’Héritage de Rocky Balboa (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.