Dans l’ombre de Mary : La Promesse de Walt Disney (2014)

Dans l'ombre de Mary La promesse de Walt Disney

Réalisé par John Lee Hancock

Avec Emma Thompson, Tom Hanks, Paul Giamatti
Pays:  Australie,   Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Comédie, Drame, Histoire
Durée : 2 h 05 min
Année de production : 2013
7.5/10

Walt Disney est un grand personnage. Sa vie et tout ce qu’il a entrepris autour du cinéma fait parti aujourd’hui de notre patrimoine culturel. Il a su apporter des techniques de travail différentes avec un relationnel autour de la famille qu’aujourd’hui on reconnait encore dans son entreprise. J’ai eu la chance de visiter le Walt Disney Family Museum à San Francisco et je peux vous dire que quand on franchit la dernière salle blanche avec les œuvres de Walt et le magazine montrant Mickey qui pleure son créateur – son père – on ne peut qu’être touché et émerveillé par l’homme.

Tout comme le récent biopic d’ Hitchcock, le film ne développe pas la vie de Walt dans son intégralité mais s’oriente sur un moment de vie autour de la réalisation d’un film. Ici c’est sa lubie à vouloir depuis des décennies adapter le roman Mary Poppins de Pamela Lyndon Travers. Et on a beau avoir le monde a ses pieds, l’affaire est coriace pour le père Walt et ses équipes. On y découvre l’auteur du roman, cette femme au passé douloureux, rigide, autoritaire et sans concession va apprendre de Walt, comme lui en apprendra sur elle. On apprécie autant le caractère de « Walt » que les exigences de « Madame Travers » (cf. générique) souvent en total opposition.

Quoi de mieux que d’aller à DisneyWorld avec Walt Disney lui-même. Même cette idée lui parait futile et méprisable. Les souhaits qu’elle réclame seront difficilement accepté par Walt, pourtant il met tout son service pour aller dans son sens, petits gâteaux compris, mais on se rend quand même vite compte qu’une simple signature peut vite faire perdre toutes les exigences qu’elle avait émises.

Au départ, j’étais pas mal agacé par les va-et-vient entre le passé Australien et la vie actuelle de l’auteur. Je ne savais pas où le film voulez en venir, j’aimais juste l’idée d’être dans les studios face à ce début de production. Mais ce n’est qu’un véritable tremplin qu’on nous prépare, afin de mieux plonger dans l’émotion de cette vieille fille endurcie. Et puis on a l’impression d’en connaitre un peu plus de la magie autour du film Mary Poppins, même si ça ne change rien au film en lui-même.

Tout le casting est très bon. Pas de fausse note dans la mélodie. Tom Hanks toujours étincelant prend à merveille son rôle de Walt Disney. Certes les traits sont forcis, mais on a souvent l’impression de le voir en personne. Emma Thompson, enfilera sa tenue stricte et de bonnes familles avec magnificence. Colin Farrell qu’on a généralement moins l’occasion de voir dans ce type de rôle est pas mal non plus, étonnant à la première image mais ça passe bien. Et les seconds rôles, que ce soit le chauffeur ou les scénaristes nous plonge agréablement dans les années 60. L’émotion est présente, mais c’est la relation que Madame Travers a eu avec son chauffeur qui m’a le plus touché.

Certainement trop dense pour être raconté, la vie de Walt n’aura pas (encore) son biopic intégral. Dommage car vu l’homme ça peut qu’être intéressant de voir d’où il est parti (il en parle brièvement) et surtout où il est arrivé avec toutes ses créations qui ont marqué l’histoire. Quoi qu’il en soit ce moment de vie autour de Mary Poppins est bien retranscrit jusqu’à en apprécier les travers de Madame Travers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.