Da Vinci Code (2006)

Da Vinci Code

Réalisé par Ron Howard

Avec Tom Hanks, Audrey Tautou, Ian McKellen
Pays:  États-Unis,   Malte,   France,   Royaume-Uni
Genres : Thriller, Mystère
Durée : 2 h 32 min
Année de production : 2006
6.5/10

En dépit de la critique et de la controverse, cette adaptation du best-seller dense de Dan Brown est un thriller honorable disposant d’un scénario aux multiples rebondissements. Le film est réalisé avec un réel sentiment d’authenticité et une belle variété de lieu dont des passages au Louvre magnifiques. La photographie n’est pas mauvaise, même si les scènes nocturnes n’ont rien de génial, et compte tenu du fait qu’il s’agit d’une grosse production récente, on était en droit de s’attendre à mieux.

Résultat de recherche d'images pour "davinci code tautou"Cette adaptation n’est pas dénuée de défauts, passant d’indices en indices, le cryptologue Robert Langdon nous balade un peu trop facilement dans une mystique quête au trésor. Ce Benjamin Gates du christianisme nous plonge dans un laborieux labyrinthe qui se voit ouvrir à chaque fois une nouvelle voie vers la vérité allant de Jésus au Prieuré de Sion en passant par l’indétrônable génie, Léonard de Vinci. Tous ces indices dissimulés les mèneront vers un secret remettant en cause deux millénaires de croyances. Jouant sur une possibilité historique, le spectateur se prend au jeu facilement, même si la polémique de l’église assombrira toute la supercherie autour d’une simple fiction.

Ron Howard arrive à nous captiver durant plus de 150 minutes sans finalement qu’on ressente l’ennui. Un défi assez réussi, avec un casting hétéroclite international avec un Tom Hanks charismatique et une somptueuse Audrey Tautou. Ian McKellen en parfait anglais nous plongera favorablement dans l’engrenage. Jean Reno quant à lui sera un peu en dessous, lâchant quelques répliques sur un ton alternatif et pas toujours très juste. Mgr Manuel Aringarosa, prélat de l’Opus Dei interprété par Alfred Molina aurait mérité un peu plus de profondeur.

Enquêtes et révélations, les amateurs de mythes, de secrets et de Saint Graal, de Fleur de Lys et de crucifix, du culte du diable et de christianisme en tous genres trouveront sans doute leur compte. Les plus septiques n’y verront qu’une vulgaire quête sans véritable inspiration, certainement à cause d’une œuvre trop dense qui nous fait avaler un peu trop de couleuvres en trop peu de temps, sur un film pourtant à la durée étendue. Marie madeleine aura le privilège d’avoir sa page Wikipedia un peu plus consultée.

Thriller haletant et envoûtant (même sur un revisionnage), l’adaptation de Ron Howard a de quoi diviser face à une indigestion de révélation. Malgré tout, le décrié réalisateur parvient à largement satisfaire les attentes des fans du genre et parvient à titiller autant les producteurs que les spectateurs à aborder l’œuvre controversée de Brown dans une mystique trilogie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.