Dead don’t die (The) (2019)

– J’ai une question qui n’a aucun lien.
– Allez-y
– Que j’aille où?

The Dead Don't Die

Réalisé par Jim Jarmusch

Avec Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton
Pays:  Suède,   États-Unis
Genres : Comédie, Horreur, Fantastique
Durée : 1 h 43 min
Année de production : 2019
3/10

Si le casting et la bande-annonce présageaient un film de zombies parodique fun et décomplexé, la déception va rapidement envahir le spectateur avec une œuvre creuse et sans saveur. Et pourtant le premier quart d’heure n’était pas inintéressant…

Jim Jarmusch en faisant un hommage aux vieilles séries B déconstruit totalement son intrigue avec une histoire lente et des zombies apathiques, dans un contexte horrifique qui avait évolué. C’est en ce sens, ces dernières années, que nous avions vu des zombies un peu plus dynamique, évitant de toujours voir des lémures se dodeliner à l’image. Ce retour aux sources, nous ennuie de plus que le parallèle humoristique ne fonctionne pas du tout.

Ni le vieillissant Bill Murray, ni les grandes oreilles d’Adam Driver ne sont drôles. Pourtant les allusions dictées par Driver sur la musique du film ou sur la lecture du scénario auraient pu amener un contre-sens intéressant mais malheureusement trop vite délaissé. Seul Iggy Pop fera une apparition qui lui va bien et qui semble l’amuser, le reste du casting semble un peu perdu dans cette histoire. Tilda Swinton, toujours dans son univers, a du mal à faire valoir son personnage de Zelda. On a du mal à comprendre son rôle, bien qu’heureusement elle nous esquissera un sourire sur sa façon froide d’appréhender ses dialogues.

Image associéeLa totalité du film dévoile des références cinématographiques qui n’ont aucune finesse. Le coup du porte-clé Star Wars ne fera plaisir qu’aux plus cinéphiles d’entre nous. Mais les dialogues sont poussifs et les personnages bien trop mous pour nous satisfaire. Le manque d’idée se fait fortement ressentir. Et l’arrivée des aliens nous achève au milieu de la médiocrité ambiante des zombies. La morale n’a pas de quoi séduire le spectateur. Un non sens qui n’apporte rien dans une comédie horrifique qui rate ces deux genres traités.

Un film singulier et hybride qui peine à être raconté. Si les morts se réveillent, le spectateur lui s’endort.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.