Délivre-nous du mal (2014)

Délivre-Nous Du Mal

Réalisé par Scott Derrickson

Avec Eric Bana, Édgar Ramírez, Olivia Munn
Pays :  États-Unis
Genres : Crime, Horreur, Thriller
Durée : 1 h 59 min
Année de production : 2014
5/10

Après nous avoir fait bondir avec ses jumpscares dans Sinister, Scott Derrickson nous revient avec un film d’épouvante qui passe totalement à coté de l’effet escompter. A chaque fois que le réalisateur tente de nous surprendre, ça foire à chaque fois. On sent la pression monter, c’est assez réussi en terme d’ambiance, mais dès que le moment culminant de la scène arrive on n’est pas plus surpris que ça, on arrive parfois même à être blasé.

Heureusement Eric Bana, que l’on n’a pas l’habitude de voir dans ce genre de film sauve le film par une interprétation intéressante, enfin même si c’est le charisme du bonhomme qui contribue à l’appréciation de son personnage. L’histoire tentera d’effacer certains clichés (maisons hantées, enfants possédés…) mais il n’arrive jamais à nous surprendre. Il s’implante dans un temps où nous avons été trop surpris notamment avec les dernières réalisations de James Wan et en deviendra anecdotique.

La scène finale nous replonge dans l’exorciste de Friedkin, version contemporaine en prenant un petit traumatisme de guerre amené en introduction. On y suivra une entité démoniaque venue d’Irak pour se mettre à la peinture pour communiquer avec Eric Bana… c’est vite résumé mais c’est pas loin d’être uniquement que ça. Vendu comme une histoire réelle, le scénario bât de l’aile avec une histoire cousue d’avance. Heureusement la technique reste convenable.

Je reste (très) généreux pour une œuvre « téléphonée », certes pas trop chiante mais qui est déjà oubliée après quelques mois de présence sur nos écrans. Ça ne délivre ni du mal, ni du bien!

3 commentaires sur “Délivre-nous du mal (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.