Demolition (2016)

Demolition

Réalisé par Jean-Marc Vallée

Avec Jake Gyllenhaal, Chris Cooper, Naomi Watts
Pays:   États-Unis
Genres : Comédie, Drame
Durée : 1 h 40 min
Année de production : 2016
4.5/10

Afficher l'image d'origineDemolition, l’art de côtoyer le deuil de façon inhabituelle. Surfant sur les états d’âme de son héros déboussolé, le scénario nous embarque dans le deuil douloureux d’un homme qui va appréhender la mort à sa façon. Comment réagiriez-vous à sa place? A moins d’avoir vécu une telle épreuve, personne ne peut présager ses réactions face à la mort brutale d’un proche.

Le personnage qu’incarne Jake Gyllenhaal provoque des émotions variées dont un sentiment appuyé d’incompréhension. Si le film déclenche quelques moments d’émotion, il aurait gagné en intensité en nous torturant un peu plus. Rien ne nous transporte vers un film d’exception, pourtant démolir pour se reconstruire est une idée curieuse qui permet de consentement s’interroger sur la psychologie du personnage. Malheureusement, on reste sur notre faim, son souci de paquet de M&M’s provoque l’étonnement, voire l’hilarité, à contre-sens du drame qu’il endure. Cette approche « autre » qui nous pousse dans la compassion d’un homme hanté par ses souvenirs. La relation avec Naomi Watts est un peu rapide, maniant l’ambivalence de se détruire et de se reconstruire. Sa complicité avec le gosse est parfois pénible et le scénario force un peu trop le mélodrame face aux découvertes du passé de sa femme. La pudeur, la folie, l’absence d’émotion font basculer le film d’un monde aseptisé à un autre, sans balise. Les choix musicaux oscillent entre rock et classique, mettent en exergue la dualité du personnage. On appréciera les quelques passages lancinant sous les notes bohèmes de Charles Aznavour.

Un film hermétique, accablant, nous laissant dans la tourmente des réalisateurs canadiens qu’aime côtoyer Jake Gyllenhaal. Une vision du deuil abstraite, déroutante, qui aurait gagné en intensité en mêlant plus d’émotion afin de dissoudre les quelques incompréhensions de rythme.

3 commentaires sur “Demolition (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.