Dora et la cité perdue (2019)

Dora et la cité perdue

Réalisé par James Bobin

Avec Isabela Merced, Danny Trejo, Jeffrey Wahlberg
Pays:  États-Unis,   Australie
Genres : Aventure, Comédie, Familial
Durée : 1 h 42 min
Année de production : 2019
3.5/10

See Thrilling First Trailer for Live-Action 'Dora the Explorer ...Le confinement rend-il fou? Certainement pour se taper un film adapté du dessin animé Dora! L’attente du film aussi inattendue que curieuse dévoile un résultat à la hauteur du dessin animé c’est-à-dire orienté pour les moins de 8 ans!

L’introduction a de quoi vous faire fuir! Quand Dora, petite, part avec son sac à dos parlant au cœur de la forêt, on se dit que Lara Croft a dû sacrément sniffer des bambous pour avoir une enfance pareil. Ensuite, on la retrouve adolescente, et là nos yeux s’écarquillent lorsqu’elle s’adresse à nous. On se retourne en se disant: « Non, ils n’ont pas osé »! Et quand Isabela Moner chantonne pour allez pousser la crotte alors là on se dit qu’on ne peut pas allez plus bas. Il est clair qu’en plus de l’hommage à la série de dessins animés, les producteurs jouent la carte de l’autodérision, ce qui provoque une once de curiosité pour ne pas totalement abandonner Dora dans son périple.

L’aventure va petit à petit se construire et le final dans la jungle n’est finalement pas si détestable. On y retrouve l’énergie de l’héroïne qu’elle a transmise pendant des années à nos gosses à la TV. Michael Peña se voit pousser des ailes dans son rôle de père et Eva Longoria, qui forcit autant sur son jeu que sur son poids, est caricatural pour pas dire mauvaise. Chippeur, le renard aux yeux bandés en guise de contrebandier et Babouche, un singe trop coloré,  trancheront un peu trop sur leur design par rapport au monde dans lequel ils évoluent… mais finalement on est plus à un détail près.

Arrêtons de tout adapter au cinéma, surtout quand on connait les traumatismes psychologiques qu’ont enduré nos enfants à regarder une fille avec une coupe playmobil, psychopathe, schizophrène et qui chante « sac à dos, sac à dos » à tue-tête! Sans rire, objectivement le résultat aurait pu être encore pire! C’est presque pas mauvais!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.