Double (The) (2014)

The Double

Réalisé par Richard Ayoade

Avec Jesse Eisenberg, Mia Wasikowska, Wallace Shawn
Pays:   Royaume-Uni
Genres : Drame, Thriller
Durée : 1 h 33 min
Année de production : 2014
4.25/10

Richard Ayoade connu pour son rôle déjanté et sarcastique de Maurice Moss dans l’excellente série britannique It Crowd, nous dévoile un nouveau visage de sa personnalité en réalisant un film bien mystérieux.

Filmé sous ecstasy et d’après l’œuvre de Dostoïevski, le film relate la vie trépidante… euh la vie bien chiante d’un individu limite dépressif qui déambule dans un environnement glauque, austère et peu rassurant. Dès lorsque son double fait son apparition, nous sommes rapidement questionné sur son utilité et sa fonction. Est-il véritablement son double, devient-il fou ou selon mon analyse est-ce une projection de ce qu’il désirerait être? C’est délibérément déroutant, tordu et confus.

Il est toujours bon de souligner que l’œuvre originale venant d’un auteur illuminé, date de 1866. Cependant le titre du film tiré du roman éponyme aurait pu éviter de spoiler l’apparition du double de Jesse Eisenberg. Pas que cela soit une révélation ou une finalité mais le mystère qui se dévoile petit à petit autour de cette double personnalité aurait pu surprendre un peu plus le spectateur et casser le rythme pachydermique entrepris par le réalisateur.

The Double partage de nombreuses similitudes avec le récent Enemy de Denis Villeneuve. Que ce soit sur la mise en scène d’un cinéma expérimental que sur les interprétations très ouvertes que propose ce genre d’œuvre. Le comportement ambivalent de Jesse Eisenberg, à la fois névrosé ou étincelant en fonction du personnage qu’il interprète sème le trouble. L’univers disgracieux de la bureaucratie en quête de productivité oubliant l’interaction sociale, nous plonge dans un monde irréel et sombre, sans pour autant s’éloigner du notre. La fin, pas si mauvaise, tentera de revenir à une certaine réalité en se questionnant sur l’identité unique du personnage.

Le réalisateur Richard Ayoade, qu’on a connu acteur, dévoile ici sa double personnalité en dévoilant un film qui nous laisse sur un sentiment perplexe. Expérimental et peu rythmé, The double est un film atypique mêlant une analyse confuse, difficilement exploitable et pas toujours entrainante mais a le mérite de faire réfléchir à minima le spectateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.