En liberté! (2018)

En liberté !

Réalisé par Pierre Salvadori

Avec Adele Haenel, Pio Marmaï, Audrey Tautou
Pays:  France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 47 min
Année de production : 2018
7.75/10

https://nsa40.casimages.com/img/2019/03/18/190318035432937794.jpgEn liberté!, une histoire absolument dramatique traitée sur un mode complètement burlesque. Le film insuffle un vent frais dans le registre de la comédie française, sans être balisé, en enchaînant des situations rocambolesques et une bonne dose d’humour noir. Les dialogues font souvent « mouche », le ton est décalé, le scénario est bien délirant servi par une mise en scène efficace bourrée de bons sentiments engendrant l’ambiguïté. A plusieurs reprises, on se surprend à être entre le rire et l’émotion.

Beaucoup de personnages tournent autour de l’intrigue principale. Et chacun d’eux apporte sa pierre à l’édifice pour rendre l’œuvre toujours plus croustillante, tout en offrant discrètement une certaine morale. On appréciera déjà toutes les scènes d’intervention musclée du policier défunt modulé par les hésitations d’Yvonne, sa veuve. Même si elle cherche à faire entrevoir la vérité à son fils, on apprécie à la fois le décalage du ton (la scène de pétage des dents est juste ultime!) mais aussi toute la bienveillance d’une mère vis-à-vis de son fils. Vincent Elbaz rend son rôle tout aussi récréatif que percutant. On regrettera cependant l’hésitation scénaristique du plan final à rendre un peu moins « super » ce papa… qu’il soit ripoux ou pas!

Dans la tourmente qui accompagne Yvonne et Antoine, on croisera Audrey Tautou, discrète mais sincère dans ses retranchements. Sa voix et son petit minois la rendent comme d’habitude attachante. Louis, le nouveau partenaire d’Yvonne est un peu moins convaincant dans sa façon de jouer mais qui reste globalement satisfaisant. Mais c’est le personnage le plus anecdotique qui en deviendra le plus drôle. Ce tueur en mal de rédemption qui a découpé sa tante et qui se présente au poste de police à plusieurs reprises. Un running gag aussi hilarant que poussif!

L’atout principal du film est l’ambiguïté dans les sentiments d’Yvonne qui casse la linéarité du récit. Sa folie associée à celle d’Antoine, pas toujours seul dans sa tête, dévoilera des scènes amères et drolatiques. Entre la première rencontre avec Antoine s’asphyxiant dans son sac-poubelle, son déboitement d’épaule dans un pseudo-sauvetage en mer, une envolée impromptue à bord d’une voiture volée et l’ultime casse en déguisement sado-masochiste, pas de doute, le spectateur a de multiples occasions de se « poiler » franchement.

Un polar rieur dosant habillement la poésie. Une comédie remplie de quiproquos, des personnages drôles servis par une mise en scène efficace. Bref, une bonne occasion de se fendre la poire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.