Errementari : Le Forgeron et le Diable (2018)

Errementari Le Forgeron et le Diable

Réalisé par Paul Urkijo Alijo

Avec Kandido Uranga, Uma Bracaglia, Eneko Sagardoy
Pays:  France,   Espagne
Genres : Fantastique, Horreur
Durée : 1 h 36 min
Année de production : 2018
6.75/10

Résultat de recherche d'images pour "Errementari"Premier film de Paul Urkijo Alijo, Errementari est une petite curiosité basque, tourné dans le dialecte du pays qui existait pendant les guerres carlistes, aujourd’hui disparu. Tiré du folklore basque, l’ambiance si particulière de l’œuvre donne une dimension authentique à ce conte dramatique et étrange.

L’histoire est un peu longue à s’installer mais dès lors où les enjeux sont posés, on s’intéresse plus profondément aux personnages ainsi qu’à leur passé. Dès lors où le diable est personnifié dans un accoutrement outrancier et baroque et pourtant connu de tous, on se conforte d’être dans un conte fantastique avec une esthétique lorgnant entre le cinéma horrifique de Del Toro et le burlesque de son producteur De la Iglesia. D’ailleurs la scène finale nous fait fortement penser au déchainement des sorcières de Zugarramurdi avec une descente aux enfers criante dans les entrailles de l’enfer.

La mise en scène est de très bonne facture. La photographie est magnifique, surtout pour un premier film. Le flashback en ombres chinoises est remarquable et raconte de façon efficace les méandres du passé. Et l’acte final complètement dément et propice à tous les délires visuels nous offre une véritable identité au film, nous laissant dans la curiosité de découvrir le prochain film d’Alijo, sous couvert d’être bien dirigé par un des producteurs aussi inventifs que De la Iglesia.

Avec ses petits moyens et une jolie direction artistique rougeoyante, Errementari est une curiosité ibérique à découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.