Escape Room (2017)

Escape Room

Réalisé par Will Wernick

Avec Evan Williams, Annabelle Stephenson, Elisabeth Hower
Pays:  États-Unis
Genres : Horreur, Thriller
Durée : 1 h 21 min
Année de production : 2017
2.5/10

Résultat de recherche d'images pour "Elisabeth Hower escape game"Effet de mode, l’escape game est le sujet d’actualité qui anime la nouvelle génération. Au cinéma, rien de nouveau c’est du réchauffé. Avec un démarrage bien trop long, Escape Room prend un peu d’ampleur avec la résolution d’énigmes qu’au bout d’une heure de film. Finalement, seuls les décors sont l’unique point positif de cette série B.

Les problématiques sont mal posées et résolues bien trop facilement sans que le spectateur puisse tenter de les résoudre. C’est du grand n’importe quoi, on trouve une aiguille d’une montre et on en fait une clé. On trouve des lettres pour faire un mot par hasard et puis on met la main dans la gueule du loup parce qu’une chanson nous a mis la puce à l’oreille. Stop! On comprend aucun des agissements des victimes qui mettent leur intelligence à l’épreuve alors que tous les personnages semblent plus stupides les uns que les autres.

Le scénario n’a aucun sens si ce n’est jouer de l’escape game. Mais derrière se cache aucune réflexion pour captiver le spectateur. Il n’y a aucun travail qui est fait sur la personnalité des ces jeunes aux portefeuilles bien fournis, et qui plus est, celle du tueur. On ne sait pas qui c’est, aucune explication sur ses motivations, sur son lien avec les victimes. La conclusion est bancale et surtout incompréhensible! On pense croire que l’importance est l’amitié et non l’argent mais ce n’est pas clairement explicité. Vu qu’il n’y a pas d’enjeu entre les victimes et le le tueur, finalement on s’en fout de les voir vivre (ou mourir) cette aventure qui semble mal tourner.

Le couple qui passe son temps à s’embrasser devant tout le monde ne sert à rien. Tout comme la brune qui se fait bloquer, voire couper, la main qui sera évincée de l’intrigue sans savoir si elle est survivante. Sans oublier l’intelligente mise en avant d’Elisabeth Hower, qui sera mise à nu devant les caméras, histoire d’ameuter un peu de public. Mais quel intérêt de la mettre nue si ce n’est pour l’équipe du film de se rincer l’œil?

Allez dépenser votre fric dans un vrai escape game, plutôt que de plonger dans cette infâme série B remplit plus de vide que de pièges. Cependant vous n’aurez pas de fille à poil dans une cellule! Dommage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.