Eté 93 (2017)

Été 93

Réalisé par Carla Simón

Avec Laia Artigas, David Verdaguer, Bruna Cusí
Pays:  Espagne
Genres : Drame, Familial
Durée : 1 h 34 min
Année de production : 2017
4/10

Sur le rythme des vacances d’été, le premier long-métrage de Carla Simón relate avec un ton contemplatif le deuil d’une jeune fille replacée chez son oncle et tante. Les deux individus n’aborderont pas l’éducation de la même façon. Partageant ainsi leur enfant avec leur nièce, l’éducation n’est pas toujours juste et partagée. Avec une tante plutôt fermée, un oncle aimant, on suit la nouvelle et tumultueuse vie de la jeune fille. Réservée, la petite Frida aura du mal à trouver sa place au sein de sa nouvelle famille, tout autant que la réalisatrice n’arrivera pas à trouver la bonne tonalité pour totalement nous émouvoir.

Résultat de recherche d'images pour "été 93"Le film est assez lancinant, avec un manque cruel de rebondissement. Avec son intrigue banale et sa fin limpide et insipide, la petite fille qui arrivera à lâcher quelques émotions n’arrivera pas à nous émouvoir pour autant. En partie autobiographique, Eté 93 enchaîne les scènes sans aucune ampleur et son ambition ne va pas plus loin qu’un intimisme moment de vie, pas toujours très drôle même si tendre à la fois. On peut toujours souligner la prestation intéressante de la jeune actrice, mais le film n’en ressortira pas pour autant grandi. Si la Berlinale l’a apprécié, le film est bien trop banal pour réussir à émouvoir la Croisette. Aussitôt vu, aussitôt oublié.

L’histoire sans grande envergure d’une jeune fille placée chez sa tante et son oncle, mélangeant empathie et indolence. Un moment de vie bien trop banal pour être remarqué et remarquable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.