Evil dead (2013)

Evil Dead (2013)

Réalisé par Fede Alvarez

Avec Jane Levy, Jessica Lucas, Shiloh Fernandez
Pays:   États-Unis
Genres : Horreur
Durée : 1 h 30 min
Année de production : 2013
4.5/10

Tous les grands classiques tel Carrie, Massacre à la tronçonneuse ou la dernière maison sur la gauche ont été revisités, il était évident qu’Hollywood allait s’attaquer à cette saga.

Le plus étonnant est de voir que c’est Sam Raimi qui produit ce remake. Réalisateur du premier film, il avait déjà « remaké » son œuvre qui ne lui convenait pas à l’époque en créant sa suite. Avoir une nouvelle vision d’Evil Dead aujourd’hui n’était pas utile!

Et ça se confirme quand on découvre cette production qui semble sensiblement manquer d’audace et d’originalité. Le souci c’est que le succès des premiers films est du à une mise en scène très atypique des années 80, là où Sam Raimi bricolait ses travellings avec une caméra accroché au bout d’une planche. Reprendre un concept alors qu’il n’est plus à la « mode » d’un genre qui n’a fonctionné qu’à une époque provoque indubitablement le rejet du public, surtout de l’ancien public. Soyons clair, qu’apporte de plus ce film si ce n’est une image mis au gout du jour en aseptisant ce qui a fait son charme à l’époque?

Et puis Evil dead c’est Ash. Ce personnage farfelu qui a totalement disparu. Il n’y a même pas un hommage en son nom, en nommant un personnage, une bestiole, ni même un arbre. Quelle déception! Finalement, tout ce qui était plaisant sur le film original, certes pas dénué de défauts, a été oublié ici.

C’est gore, très gore, c’est violent et pourtant jamais nous ne sommes horrifiés. Nous sommes totalement détachés des personnages, on n’a aucune empathie pour eux et leur mort approchante nous importe peu. On est finalement ravi de les voir se faire cueillir par le diable et espérons à chaque instant une fin plus rapide, histoire d’abréger nos souffrances. Même si l’ambiance n’est pas du tout au rendez-vous, certains effets d’hémoglobines sont pas trop mal, ça saigne bien, on a notre quota d’hémoglobine. La scène de la tronçonneuse est bien présente, la gerbe de sang lui fera honneur mais sans Ash (ou faute à un casting médiocre) la scène perd totalement de sa saveur.

On sent le respect qu’à Fede Alvarez pour l’œuvre de Sam Raimi. N’est pas Raimi qui veut! On y retrouve des clins d’œil mais le coté horrifique ne fonctionne pas du tout. La tagline de l’affiche est une supercherie. Un remake sans saveur dans une époque qui ne lui correspond pas pour lui ressembler.

26 commentaires sur “Evil dead (2013)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.