Exam (2009)

Exam

Réalisé par Stuart Hazeldine

Avec Luke Mably, Adar Beck, Chris Carey
Pays:  Royaume-Uni
Genres : Thriller, Mystère
Durée : 1 h 41 min
Année de production : 2009
5.5/10

A l’heure des « Escapes Games » en tous genre, Exam lorgne dans le genre avec une accroche bien sympathique. 8 candidats réunis dans une salle d’examen, 80 minutes pour répondre à une question, 3 règles sont à respecter. Le problème : ils n’ont pas la question! Intriguant n’est-ce pas?

Ce huis-clos nous interroge dès les premières minutes. Nous sommes plongés dans cette salle, totalement intégré pleinement dans l’équipe de candidats à chercher la clé de l’intrigue. Alors que les comportements s’échauffent, on est consentement dans cette quête qui n’offre pas beaucoup d’indices. Les dérapages se succèdent, on sent que le jeu prend des proportions inquiétantes. Que feriez-vous à leur place?

Lutte de pouvoir, méfiance, suspicion, tromperie, pressions psychologiques, tout est mis en œuvre pour en faire une étude sociologique sur les comportements humains. Un film d’anticipation qui se voit être la réalité de certains « escapes game » (j’ai testé l’Imaginarium ce W-E) proposant aux entreprises de venir recruter leur(s) employé(s). Comme dans la réalité, le scénario dévoile les différents comportements et travers des personnages. Ici, se dégage rapidement un leader, influent et manipulateur. D’autres tenteront de proposer des solutions sans pour autant arriver à les imposer au leader! A contrario, on y découvre un candidat plus discret, renfermé, qui laisse présager soit un coup vicieux soit un comportement introverti sans arriver à s’imposer. Afin d’être plus complet, l’étude s’établira sur la mixité des genres avec une asiatique, un noir, des blancs… des hommes, des femmes… des forts caractères et des plus faibles…

L’absence de question claire est le facteur dominant dans l’orchestration du conflit. La résolution du problème sera la réelle capacité d’écoute. Et si jusque-là on était assez convaincu par le principe, la conclusion est fortement décevante. On a l’impression d’avoir été baladé durant 80 minutes et on en ressort déçu de voir qu’on s’est fait berner par une conclusion bien trop pauvre, sans véritable saveur, amoindrissant l’effet de « jeu ». Finalement, les candidats qui ont préféré prendre la fuite face à ce conflit ne louperont pas grand-chose, en tout cas pas la frustration de ne pas découvrir la solution à l’énigme! Dommage, un potentiel bien mal exploité.

Un Escape Game attirant, qui offre un problème sans exprimer clairement la question. Une idée originale au dénouement malheureusement bien décevant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.