Expendables 3 (2014)

Expendables 3

Réalisé par Patrick Hughes

Avec Sylvester Stallone, Jason Statham, Harrison Ford
Pays:   France,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Thriller
Durée : 2 h 06 min
Année de production : 2014
5/10

Impatient pour le premier et un peu déçu. Surpris et décoiffé pour le second. Que sera ce troisième opus?

Et bien c’est creux et je me suis bien ennuyé. Une hérésie pour un tel spectacle. Où sont les grands bourrins du précédent film? Pourtant ça partait bien. Dès la première scène, on nous balance de l’hélicoptère et du train face un « kidnapping » de haut vol. BaM, le titre « Expendables 3 » défonce l’écran…

Puis le scénario essaye d’introduire les petits jeunots dans la partie en essayant d’exiler les vieux. Ça devient rapidement assommant, on ne savoure plus du tout les dialogues souvent inutiles, jusqu’à en rejeter les nouvelles recrues. Pourtant l’idée de passer le flambeau était louable mais ici il n’y a rien à transmettre.

C’est bien beau de rallonger le casting, si c’est pour réduire leur passage à l’écran ça ne vaut forcement pas le coup.  Arnold Schwarzenegger qui avait trouvé sa place dans le 2 se retrouve de nouveau effacé. Harrison Ford quand à lui fera qu’une pâle interprétation. Jet Li je n’en parle même pas. Wesley Snipes quand à lui n’est pas bien glorieux non plus. Pour une entrée dans les Expendables, il aurait pu au moins avoir sa grande scène de baston! Statham, qui a failli se foutre en l’air sur le tournage, aura la flemme de lever la jambe. Les plus beaux combats qu’ils nous avaient offerts sont quasi-inexistants ici. Stallone quand à lui, chef de la troupe, n’aura plus la même aura. J’ai beau l’apprécier, excepté quelques scènes et un saut d’anthologie durant une explosion finale, il joue plus sur ses acquis que sur un renouvellement du personnage. Ronda Rousey de la MMA apporte la touche sexy mais trop vite effacée pour devenir bourrin comme les autres. Bruce Willis quant à lui ne sera pas à l’appel à cause de ses prétentions salariales faramineuses et finalement on s’en fout…

Le seul véritable plaisir est de voir Mel Gibson en méchant. En plus d’être le moins vieillissant, son charisme fonctionne toujours. Cependant il aurait mérité d’avoir de plus grandes scènes. Son dernier combat est vite expédié et ça manque de tonus. Il n’est pas déplaisant de le voir sur ce troisième film, mais cela ne sauvera pas le film pour autant. Enfin il y a le déjanté Antonio Banderas, lui aussi qui se tient bien avec les années et qui a le mérite avec son personnage totalement farfelu et bavard de préserver le rire.

A force de croire qu’Expendables faisait du plagiat en faisant des clins d’œil bien plaisant au films des années 80, l’idée de continuer sur cet humour a été totalement oublié. C’est fort dommage! Le réalisateur Patrick Hugues sera au moins content de rentrer un film au nom prestigieux dans sa filmographie surtout pour un deuxième film. Surtout qu’on ne peut pas reprocher la mise en scène assez satisfaisante. Enfin y a pas de mal vu le budget même si certains décors sentent la facilité avec des décors assez pauvres expropriés en Bulgarie.

Les nouvelles recrues des années 2000 ne valent pas ceux des années 80! Nostalgie oblige et surtout faute à un scénario sans véritable ambition. Ce n’est pas terrible mais pas mauvais non plus, c’est juste moyen et surtout pas à la hauteur du casting. La saga s’enfonce légèrement dans la médiocrité, il serait temps de penser à une véritable retraite les gars!

24 commentaires sur “Expendables 3 (2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.