Expendables: Unité spéciale (2010)

Tout ça pour ça! La retraite les gars, la retraite!

Expendables : Unité Spéciale

Réalisé par Sylvester Stallone

Avec Sylvester Stallone, Jason Statham, Dolph Lundgren
Pays:  États-Unis
Genres : Action, Thriller
Durée : 1 h 45 min
Année de production : 2010
6.5/10

Le rêve de tout cinéphile était de voir des grandes légendes du cinéma se rencontrer. Qui n’a pas rêver de voir Stallone, Schwarzy, Willis et compagnie dans une même scène? Plus jeune on a tous cru qu’il existait un film du genre caché quelque part, mais la seule stupéfaction qu’on a pu vivre et qui finalement était un grand bluffe était dans la bande-annonce de Mister Bean en 1997, qui nous faisait croire que tous les grands acteurs bien bourrin allaient se rencontrer, suivi d’un titre  « Sont des lavettes ». Sacré Bean, mais aujourd’hui Stallone l’a fait! Et si beaucoup aujourd’hui franchissent le pas du visionnage c’est pour le coté bourrin du film annoncé et surtout pour un casting hors-norme bien mis en avant lors de la promo du film!

Mais voilà j’ai été extrêmement déçu par le film. Je n’attendais pas à un grand scénario mais là c’est un beau brouillon mêlant gouvernement, mafia de la drogue et unité d’élite qui sont là pour les beaux yeux de la princesse. Cette « agence tout risque » se met en danger finalement pour des raisons peu valables mais bon on parlera ici plus d’un film de potes.

En plus beaucoup de scènes m’ont choqué sur leur introduction. Rourke qui revient 2 ans plus tard pour terminer un tatouage et finalement qui prend 24 secondes pour le finir, c’est totalement absurde. Stallone qui court derrière un avion en marche au risque de se faire butter et surtout de louper l’avion, alors que celui-ci aurait mis les moteurs 7 secondes plus tard, Stallone aurait trottiné tranquillement pour monter dans l’avion. On fait de la surenchère d’action qui malheureusement ne fonctionne pas toujours.

La scène entre Stallone, Schwarzy et Willis est assez bandante, mais là encore elle avait été mise dans la bande-annonce et se retrouve bien trop courte et sans surprise finalement – même si le coté humoristique d’Arnorld ressort bien (dévoilé souvent dans les making-of) et fait plaisir. Sympa cette mini réunion du Planet Hollywood.

Niveau action dès l’introduction, on voit un corps en lambeau volé dans une pièce, j’étais comme un fou, ca claquait bien. Mais finalement l’action se laisse bien désirée durant la majorité du film et se dévoile qu’à la fin. Un peu comme Machète, on en attend encore plus, on voudrait que ça explose encore plus (même si ca bourrine bien) et que niveau action et fusillade on en prenne un peu plus dans les mirettes. Là a part quelques palissade qui volent, quelques tatanes dans la gueule, et quelques litres d’essence qui brûlent, y a pas grand chose qui nous estomaque. Et puis Dolph Lundgren qui revient dans la bande est vraiment risible.

L’attente du film accentue beaucoup ma déception aussi, et au final je m’éclate bien plus avec un Michael Bay qui nous explose la tronche à coup de TNT et balles que sur ce film qui nous en promettait pourtant beaucoup.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.