Famille Addams (La) (1992)

La famille Addams

Réalisé par Barry Sonnenfeld

Avec Anjelica Huston, Ra√ļl Juli√°, Christopher Lloyd
Pays:¬†  √Čtats-Unis
Genres : Comédie, Familial
Durée : 1 h 39 min
Année de production : 1991
7/10

C‘est toujours compliqu√© de revoir un film de notre enfance, la nostalgie¬†perdure mais le rendu n’est pas toujours √† la hauteur des esp√©rances.¬†En effet, apr√®s avoir jou√© au jeu vid√©o sur Super Ninendo, crois√© la s√©rie en noir et blanc et le dessin anim√© √† la t√©l√©vision ou fredonner la musique du g√©n√©rique sous la douche, on peut difficilement oublier cette dr√īle de famille. C’est un film que j’ai revu et que je reverrai volontiers pourtant tout n’est pas r√©ussi.

Barry Sonnenfeld signe un premier film divertissant et retranscrit √† merveille l’environnement mystique d’une famille reconnue √† l’atmosph√®re toute d√©sign√©e. Cependant cette franchise intemporelle regrettera de ne pas avoir √©t√© mise dans les mains d’un Tim Burton dont l’esth√©tique baroque¬†a √©t√©¬†durant toute sa carri√®re¬†sa signature artistique.

Adapt√©e de la s√©rie t√©l√© diffus√©e milieu des ann√©es 60, elle-m√™me inspir√©e par la bande dessin√©es des ann√©es 30 de Charles Addams, la famille qui h√©ritera du m√™me patronyme que son auteur, est avant tout une com√©die loufoque aux d√©cors lugubres¬†m√©langeant sordide et¬†fantaisie. Si le film¬†n‚Äôest pas un chef-d’Ňďuvre¬†majeur du cin√©ma fantastique, il en reste pas moins marquant tout simplement par sa nostalgie qu’√©prouvent certains cin√©philes venus retrouver des personnages phares de leur jeunesse. C’est un v√©ritable d√©fil√© de¬†personnage, tous aussi atypiques qu’attachants. A eux seuls, ils tiennent le film.¬†Entre le patriarche Gomez, d√©licieusement funeste, sa¬†livide femme Morticia, leur fille sadique Mercredi jou√©e par Christina Ricci qui se d√©tachera difficilement de son r√īle tr√®s sombre, son fr√®re Pugsley tout aussi barge, Frankeinstein en maitre de maison et surtout cette¬†main baladeuse,¬†La Chose, qui leur sert d’animal de compagnie (et pas que, me dit Madame Addams!), cette famille nous r√©gale. Nous sommes conquis par l’excentricit√© et la diversit√© de chaque personnage. On retiendra les dr√īleries d√©cal√©es de l’oncle F√©tide, personnage qui deviendra la principale attraction¬†du film. On appr√©ciera de revoir Christopher Lloyd dans un tout autre registre, m√™me si ses expressions sont parfois exag√©r√©es. Mais dans un monde qui l’est d√©j√† par ses d√©cors et ses personnages, on ne se focalisera pas sur ce point.

On s’amuse plus des innombrables curiosit√©s dont regorge le manoir des Addams aussi excentrique que leurs propri√©taires, que sur un sc√©nario finalement assez mince, dont l‚Äôexag√©ration permanente devient l’identit√© de cette famille pas comme les autres. On n’aimerait pas les avoir en tant que voisins, bien que l’acc√®s √† la salle des coffres est bien fun!

Dans cette production sinc√®re, Sonnenfeld r√©alise une com√©die honn√™te qui faut appr√©cier pour ce qu’elle est, autant sur sa richesse des personnages et d√©cors que sur la minceur de son sc√©nario. Tadadadam clac clac!

15 commentaires sur “Famille Addams (La) (1992)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.