Famille Addams (La) (2019)

La Famille Addams

Réalisé par Conrad Vernon, Greg Tiernan

Avec Oscar Isaac, Charlize Theron, Chloë Grace Moretz
Pays:  Canada,   Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Animation, Comédie, Familial, Fantastique
Durée : 1 h 27 min
Année de production : 2019
3.5/10

Résultat de recherche d'images pour "famille addams 2019""Après moult adaptations de la bande dessinées, à la série TV, aux jeux vidéo en passant par les mythiques films de Barry Sonnenfeld , cette nouvelle mouture en film d’animation est terriblement décevante. Si la technique permet d’imaginer de nombreuses folies visuelles, la famille Addams se retrouve avec un environnement assez pauvre et des personnages sans audace.

Même si la famille Addams se veut très proche graphiquement de la bande dessinée originale, fin des années 30, la mémoire collective n’oublie pas les personnages attachants et charismatiques du film des années 90. Car ici, ni le père, ni la mère, ni les enfants arrivent à provoquer une quelconque sympathie. Oubliez le charismatique Gomez ou la sulfureuse Morticia. Mercredi et Pugsley, deux têtes à claques, abordent la méchanceté de façon diluée. Et quel intérêt de mettre en avant un arbre qui bouge au détriment de voir des seconds rôles plus intéressant tel que l’oncle Fétide, le cousin Machin ou tout simplement la mémorable Chose. Mais la pire idée scénaristique est d’avoir confronté la famille Addams à celui de la téléréalité édulcorée, des smartphones et des réseaux sociaux, celui aussi des faux-semblants, du paraître et de la cupidité.  Et cette cruche blonde au brushing affreux alias Margaux Needler devient un personnage horripilant et totalement en contradiction avec l’esprit des Addams, amoindrissant leurs valeurs sociales totalement décalées. L’addition de couleurs dans ce monde funèbre rend l’œuvre calomnieuse et maussade.

Graphiquement lisse, comme si le film datait des années 2000, on est consterné de voir un travail bâclé que ce soit sur l’animation, le texturage ou simplement les lignes des personnages. Il ne reste pas beaucoup de points positifs si ce n’est la nostalgie de retrouver la plus macabre des familles traversant les adaptations sur différentes époques. Et si l’esprit funeste existe, les références et sous-entendus confèrent au film un caractère gentiment subversif mais ne suffisent pas à rendre le film plus adulte dans son propos. Une énième ode à la tolérance largement dispensable pour ne pas dire ratée!

Mièvre, dépourvue d’un quelconque intérêt, cette nouvelle adaptation passera totalement à côté du célèbre humour macabre de la famille Addams. Célébrons ici une belle adaptation ratée!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.