Fargo (1996)

Fargo

Réalisé par Joel Coen, Ethan Coen

Avec William H. Macy, Frances McDormand, Steve Buscemi
Pays:  États-Unis
Genres : Crime, Drame, Thriller
Durée : 1 h 37 min
Année de production : 1996
7.5/10

Très bonne surprise pour ce film (d’un) des frères Coen, qui n’ont pas toujours un cinéma simple a appréhender par leur humour souvent très noir, contrasté et cynique. Il y a des jours où je suis fan de leurs films, et d’autres où je les déteste, il n’y a pas de juste milieu dans leur réalisation, ils ont un cinéma qui n’est pas toujours abordables.

Ce qui est intéressant de constater avec Fargo c’est que le film s’inspire d’une histoire véridique plutôt dramatique. Dans le film les frères Coen ont détourner cette histoire tragique en une comédie policière noire, ce qui est très intelligent. Le long-métrage possède un humour noir grinçant et habilement utilisé. On retiendra quelques séquences de dialogues avec Frances McDormand et son collègue lorsqu’ils sont sur la scène de crime au bord de la route avec des répliques à mourir de rire: « T’as vus ça ! – Ouai. – C’est fou hein. – Ouai. », les dialogues dans ce film sont des perles, avec par exemple la superbe réplique de McDormand : « J’imagine que c’est ton complice qui est dans la broyeuse. ».

Le scénario de Fargo est une sorte de mélange de film noir, de comédie policière, de thriller et de film policier tout court mais revisiter ou parodier avec un humour noir et des moments mémorables comme la scène de la broyeuse qui est géniale ou encore la scène de l’enlèvement un peu burlesque et donc hilarante

Dès le début l’accroche du film est efficace, jusqu’à la dernière minute. Les plans dans la neige sont tellement pure qu’on a envie de s’y jeter dedans. Entre génie et débilité, Steve Buscemi (fabuleux!) et Peter Stormare, nous offre une très belle prestation comme à leur habitude.

Situations tordues, acteurs géniaux, loosers incomparables : l’atmosphère du film est délirante et les meurtres les plus odieux deviennent presque absurdes.  Comment une arnaque si simple se transforme en véritable cauchemar… (on retrouvera la patte Coen dans l’excellent Ladykillers). A voir!

Revision 2014: -.0,75

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.