Freaks: la monstrueuse parade (1932)

Freaks, la monstrueuse parade

Réalisé par Tod Browning

Avec Edgar Allan Woolf, Leila Hyams, Olga Baclanova
Pays:   États-Unis
Genres : Drame, Horreur, Thriller
Durée : 1 h 04 min
Année de production : 1932
7.5/10

Même si le film se doit d’être cruel et émouvant, il reste tout de même moins percutant que le traitement d’Éléphant Man. A la différence que ce film de 1932 n’utilise aucun effet de maquillage et que les vrais monstres du film sont aussi les monstres de la vie de tous les jours. Ça peut choquer, ça peut déprimer, ça reste un film fort qui nous montre une réalité qu’on ne montrait pas à l’époque sauf pour des événements tel que le cirque. Quoi de plus contradictoire que d’avoir un monde intolérant qui demande de la tolérance!

Cette dénonciation de la bêtise humaine est mise en scène par le réalisateur du premier Dracula. Non seulement il nous livre un des meilleurs films des années 30, mais il est surtout l’une des réalisations les plus surprenantes de toute l’histoire du 7ème art. Sa singularité lui vient de la manière dont est filmée cette splendide pléiade de ses personnages marginaux et surtout leurs relations qui sont basées tour à  tour sur la solidarité, la jalousie et l’intolérance.

La question de savoir qui sont ces véritables monstres qui se posent à  la vue des caméras pour la transformer en une fable philosophique exceptionnelle.  Le film est trop court, mais indémodable…

Véritable apologie de la différence, le film nous montre l’insolite et la curiosité malsaine des gens qui n’ont aucune pudeur à montrer un monstre du doigt…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.