G.I. Joe: Conspiration (2013)

G.I. Joe : Conspiration

Réalisé par Jon M. Chu

Avec Dwayne Johnson, D.J. Cotrona, Adrianne Palicki
Pays :  États-Unis
Genres : Action, Aventure, Science Fiction, Thriller
Durée : 1 h 50 min
Année de production : 2013
5/10

Je pensais mettre un poil plus mais en voyant ma note pour le premier opus dont j’ai un très bon souvenir, je ne peux pas mettre bien davantage pour cette suite.

Le problème du film se trouve tout d’abord l’histoire. J’ai beau avoir eu les jouets et avoir vu le premier film, je ne connais finalement pas bien le monde des G.I. Joe et quand on vous balance que Firefly, va voir Snake eye pour taper sur Roadblock et bavarder avec Storm Shadow, le copain de Cobra et bien ça fait un gros bordel, surtout qu’au départ je ne savais plus qui était gentil ou pas (excepté Dwayne bien entendu!). C’est donc mal amené surtout que les « moins » méchants s’allient avec les gentils pour taper sur les « plus » méchants… Et c’est quoi ce personnage en mousse joué par RZA aka le Blind Master. Non parce qu’il est ridicule lui, et il sert à rien. Enfin si vous attendez avec impatience Channing Tatum, lui ne vous donnera rien vu qu’il est vite expédié aux oubliettes.

Enfin bon de toute façon on ne va pas voir ce genre de film pour le scénario, même si y a un minimum à respecter. Car le président qui est cloné/évincé et qui va détruire le monde, ça semble du déjà vu, ou en tout cas l’idée n’est pas bien innovante. Heureusement ce dit président joué par Jonathan Pryce est pas mal dans ses confrontations avec lui-même. Bruce Willis qui pense avoir un rôle essentiel va manier la mitraillette, et va ravir ses fans, enfin bon il est juste là pour cachetonner. Dwayne Johnson a beau avoir des gros bras, il est parfois ridicule, même si sa performance musclée réussie a emplâtrer quelques méchants.

Donc que reste-t-il de potable là dedans? Les scènes d’actions bien chorégraphiées, certes bourré de CGI, mais qui fonctionne. La descente des ninjas en rappel contre la falaise (bien que trop mise en avant durant la promo du film faisant perdre le charme et la surprise de la scène), The Rock en mode bourrin avec son tank qui défonce tout et c’est à peu près tout. Tout s’enchaine bien, et quand ca devient impressionnant on passe en mode ralenti avec le son qui va bien qui relève encore plus le spectaculaire. Et puis bon on va être tolérant avec le réalisateur Jon M. Chu au vu de sa filmographie, car finalement on aurait pu avoir pire avec un Dwayne qui danse sur du hip hop avec en fond une ribambelle de ninjas.

Une suite dispensable, qui a du gros potentiel (vu le budget y a pas de mal) niveau fight mais qui se retrouve avec scénario très mal écrit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.