Garçons et Guillaume à table! (Les) (2013)

Les Garçons et Guillaume, à Table !

Réalisé par Guillaume Gallienne

Avec Guillaume Gallienne, Françoise Fabian, André Marcon
Pays:  France
Genres : Comédie
Durée : 1 h 25 min
Année de production : 2013
8.5/10

Quand on ne connait pas Guillaume Gallienne, on ne sait pas à quoi s’attendre. Quand on voit un titre aussi bizarre que très français, on ne sait pas où on va mettre les pieds. Quand on entend parler d’un coup de cœur de la Quinzaine des réalisateurs, on peut espérer autant du bon que du mauvais. Bon et bien là, je pense qu’au mois de Novembre, le film risque de faire parler de lui car c’est véritablement une « putain » de bonne comédie comme on en fait plus en France depuis quelques années (excepté Le prénom lui aussi adapté d’une pièce).

Guillaume Gallienne pensionnaire de la Comédie Française adapte sa pièce de théâtre avec intelligence, sans prendre de pincette en se dévoilant totalement à l’image et dévoilant un véritable hymne à l’amour à sa maman. Quand on regarde la filmographie de l’acteur (et réalisateur ici pour son premier film) on se dit qu’il nous a pas fait grande impression, même si on se rappel de lui dans le dernier Astérix avec un rôle sympathique mais parfois agaçant. Son physique n’aidant pas vraiment on pourrait rapidement l’oublier, ne jamais espérer le voir au devant de l’écran, et pourtant…

Quoi de mieux pour se mettre en haut de l’affiche? Réaliser un film sur soi, aussi drôle qu’émouvant. Et bien, drôle ça l’est, on sent que Guillaume Gallienne s’amuse à tourner son personnage en dérision, à se rapetisser, se ridiculiser, à se regarder le nombril de façon totalement extérieur comme ses camarades et son entourage le découvre au jour le jour, pour au final se voir grandit. Face à son coté parfois crétin, avec une gestuelle et voix très féminine, il va affronter son film comme il a affronté la vie, et parfois ça fait mal au cul (cf. le petit lavement). Au départ, voyant l’acteur jouer le rôle de sa mère, j’ai pensé à une comédie ridicule, mêlant Tanguy dans Pédale douce, mais rapidement le film va apporter sa touche personnelle, sans vouloir pomper le cinéma d’un autre et en restant toujours sur son vécu qu’il maitrise mieux que quiconque.

Les rires dans la salle s’enchainaient, les situations rocambolesques sont de plus en plus farfelues, tout en gardant son fil rouge autour de sa sexualité. Le film est superbement rythmé, laissant autant de rire au début qu’à la fin. Certaines répliques sentent déjà le culte, il ne mâche pas ses mots et certaines scènes aussi burlesques que truculentes nous font passer un sacré bon moment.

Il faut savoir à quoi s’attendre, bien que ma surprise en sort encore plus grandit, face à un film qui aurait pu me contrarier sur son sujet mais qui au final m’a fait rire avec une belle touche d’émotion à la fin. Guillaume Ga(u)llienne et sa moumoute sur la tête mérite son grade à la Comédie Française en réalisant une sacrée bonne comédie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.