SOS Fantômes (2016)

S.O.S. Fantômes

Réalisé par Paul Feig

Avec Melissa McCarthy, Kristen Wiig, Kate McKinnon
Pays:   États-Unis
Genres : Action, Comédie, Fantastique
Durée : 1 h 56 min
Année de production : 2016
4.75/10

Si ce remake était prédestiné à être un échec cuisant, il s’avère que la nostalgie de la saga fonctionne encore un soupçon. Cependant, soyons clair, il n’y a aucun intérêt de réaliser un tel film, surtout pour nous raconter la même rengaine! Mais le divertissement est a minima présent, je m’attendais à bien pire et ce remake aura peut-être le mérite de pousser la nouvelle génération à découvrir la genèse un peu vieillotte de la saga.

Commençons par ce qui est le plus populaire dans S.O.S. Fantôme: la musique. La célébrissime composition de Ray Parker Jr est de retour, quel bonheur! Mais, oh! sacrilège elle a été remixé, tout comme la totalité des personnages du film. En effet, on prend les mêmes, on change leur genre et on recommence. Ainsi l’équipe masculine devient féminine et si l’axe de vision d’un monde moderne est la volonté de ce remake, la profondeur du récit est assez pauvre, il n’y a plus d’âme dans ce blockbuster « new generation » aseptisé. Le côté fantasmagorique significatif aux films originaux ne fonctionne plus. Autant voir des vortex et des apparitions fantomatiques dans l’ancienne version avec une architecture atypique permettaient de nous projeter pleinement dans l’aventure, autant ici l’idée de se retrouver dans un musée à chasser des poltergeists est bien mauvaise et surtout sans aucune ambition. On aurait aimé que les scénaristes prennent plus de risques afin de nous offrir une intrigue plus fouillée et un réalisateur qui travaille plus l’ambiance de sa mise en scène. On vient voir Ghostbusters pour chasser du fantôme avec le sourire… et pas sourire des fantômes!

Melissa McCarthy prend trop de place dans ses films. Elle vulgarise ses personnages et devient assez pénible à suivre s’enfermant dans des rôles assez similaires. L’accoutrement de Kate McKinnon en (Don)intello est d’aucune utilité et l’intégration forcée de Leslie Jones est totalement bancale, il fallait mettre un peu de couleur dans ce quatuor, me dira-t-on, histoire de rester fidèle au passé. Seule, Kristen Wiig, plus discrète, se fond dans un personnage plaisant par sa sobriété. Chris Hemsworth reprendra le rôle de la secrétaire idiote à l’origine interprété à l’origine par Annie Potts et devient finalement le personnage le plus drôle. Crétin mais amusant, on apprécie chacune de ses répliques et sa façon de rire de lui-même! Enfin quelques guests viendront cachetonner comme Andy Garcia, ou au mieux célébrer l’hommage d’un film devenu culte avec l’apparition des 4 anciens Ghostbusters (et oui Harold Ramis apparaît sous la forme d’un buste en bronze) et de Sigourney Weaver. Enfin, on n’oubliera pas les nombreux clins d’œil présents entre l’envolée du Bibendom ou de celle de Bouffe-tout.

M’enfin! La bonne surprise du film, car il y en a une, est la transfiguration du fantôme mythique que l’on trouve sur le logo du film. Lui qui s’est imposé sur les affiches du film depuis plus de 30 ans et qui n’avait jamais fait son apparition dans le film, se voit ici enfin prendre vie. Une joie de le voir grandir et se mouvoir avec une texture toute douce alors que son allure est semble si méchante! Mouhahaha! Son design était prédestiné à être mis en avant, voilà une chose dorénavant faite. Certainement, la seule bonne idée du film!

S.O.S. Fantômes (2016) surfe sur l’héritage d’une vieille saga mythique, mais son dépoussiérage lui enlèvera toute son âme. Le casting, ses guests et son pauvre scénario manquent d’ambition pour qu’on puisse s’en rappeler encore dans 30 ans. Cette version « New Génération » n’a aucun intérêt si ce n’est de voir l’émergence de Rowan’s Ghost, l’iconique fantôme qui s’est enfin décollé de son affiche.

1 commentaire sur “SOS Fantômes (2016)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.