Godzilla 2: Roi des Monstres (2019)

Godzilla II : Roi des Monstres

Réalisé par Michael Dougherty

Avec Kyle Chandler, Vera Farmiga, Millie Bobby Brown
Pays:  Chine,   Japon,   États-Unis
Genres : Science Fiction, Action
Durée : 2 h 12 min
Année de production : 2019
6.5/10

Image associéeUn gloubi-boulga de monstres en série tout droit sortis de l’antre de la Terre pour se mettre sur la gueule. Voilà en quoi se résume ce nouvel épisode du monstre Nippon appelé Godzilla. Loin d’être mauvais, bien plus animé que le premier film de Gareth Edwards, cette suite oscille entre gros blockbuster et nanar assumé. Le gigantisme des monstres face aux humains est toujours impressionnant, Godzilla toujours aussi jouissif mais il faut s’armer d’une certaine ouverture d’esprit pour pouvoir appréhender tous ses monstres de science-fiction en même temps.

La réalisation est satisfaisante même si le résultat est assez bourrin et manque parfois de lisibilité. Les scénaristes ont ici changé leur feuille de route. Si le premier film était centré sur les humais, cette suite est totalement différente, privilégiant cette fois les monstres. Entre dragons à trois têtes et monstres volants, les créatures diffèrent mais l’effet pachydermique de ces derniers ne permet pas de varier les prises de combat. Pour renforcer le gigantisme de l’action, chaque affrontement place sur le même plan les monstres et les hommes, à terre ou en l’air. Ainsi tout semble colossal.

Kyle Chandler aurait mérité un rôle un peu plus approfondi mais on l’aime bien, donc rien à redire sur son personnage. Le rôle de Madison interprétée par Millie Bobby Brown, est assez puant. A la conquête du monstre, son personnage a bien trop d’assurances pour une jeune adolescente, qui en temps normal serait prostrée en boule, pleurant les monstres qui l’auraient piétiné bien rapidement. Franchement, Emmerich n’a pas à rougir de ses personnages stéréotypés mais involontairement drôles, ni de son monstre du siècle dernier.

À réserver uniquement aux inconditionnels du monstre. Il est maintenant temps de mêler King Kong là-dedans!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.