Hanna (2011)

Hanna

Réalisé par Joe Wright

Avec Saoirse Ronan, Eric Bana, Cate Blanchett
Pays :  Allemagne,   Royaume-Uni,   États-Unis
Genres : Action, Aventure, Thriller
Durée : 1 h 57 min
Année de production : 2011
4/10

On peut dire que la première heure je l’a connais bien, je me suis endormi à 3 reprises, et donc repris le film du début à chaque fois, c’est ce qui m’a pas pas mal barbé. Mais au vu des critiques positives je m’attendais à une seconde partie bien plus intéressante. Mais le jeu du chat et de la souris continue, ca court, ca se cache, et ça durant deux heures de film. J’ai trouvé ça gonflant du faite que finalement ca tourne pas mal en rond, on change d’endroit comme de chemise, et ca se retrouve comme par hasard à l’autre bout du monde…

Alors c’est vrai que niveau réalisation, y a de beaux efforts. Je retiens tout spécialement le plan séquence avec Eric Bana, qui se termine par une baston, chose pas facile quand on sait qu’avant la scène la plus dur à tourner, y a du travelling et de la course à pied qui a certainement du être refaite à plusieurs reprises. Par contre le rôle de Bana, pourtant important se retrouve au second plan, laissant place à sa fille, Hanna, interprété avec Saoirse Ronan. J’ai un peu de mal avec cette actrice. Elle ne me fascine pas, elle joue bien surtout pour son age, mais je préfère une Annasophia Robb ou une Dakota Fanning qui crèvent bien plus l’écran. Le doublage en VF n’aidant pas non plus la jeune fille, qui se retrouve avec un accent mi-allemand, mi(l)-chèque, ne favorise pas mon appréciation (aucune idée de ce qu’est la VO?).

La jeune fille n’ayant pas eu d’enfance reçoit un « don » qu’elle se servira trop peu, enfin si on peut parler d’un don. Franchement à part une bonne course à pied entre 3 protagonistes je ne retiens pas grand chose du film. Son personnage, tout comme les seconds rôle manque totalement de profondeur. On survole ce qu’elle a enduré étant plus jeune, on ne sait pas grand chose des expériences qu’elle a subit, ni le pourquoi ne le comment. Cette révélation n’a finalement pas de sens, on ne rebondit sur rien, c’est bâclé sur la fin que j’attendais avec une certaine hâte!

En résumé, on a un film avec un rythme décousu, des invraisemblances. C’est trop peu approfondi (tout ça pour ça!) avec heureusement une réalisation correct et une belle photographie…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.